pub

Marc Marquez

Marc Marquez a brillamment entamé sa collaboration avec l’équipe Gresini Racing sur le circuit de Losail, repartant avec une remarquable cinquième place lors de la Sprint Race du samedi et une quatrième place lors de la course principale du dimanche. Son retour parmi les premiers, et à peine à plus d’une seconde du podium, ravive sans aucun doute l’enthousiasme d’un Marc qui n’a pas tardé à retrouver le sourire aux commandes de sa Ducati GP23.

Ce week-end, l’octuple champion du monde a frôlé le podium et a mis tout en œuvre pour y accéder. Après avoir brièvement croisé le fer avec un Pedro Acosta pugnace, le n°93 a essayé de garder Jorge Martin à portée de main pour lui disputer la troisième place. Toutefois, à trois tours de la fin, un manque d’adhérence du pneu arrière l’a contraint à se contenter d’une quatrième position, le positionnant ainsi au championnat, à 13 points du leader Pecco Bagnaia.

« J’ai pris un bon départ et le podium était mon objectif », a confié Marc Marquez à DAZN. « Sentant que j’avais le rythme, j’ai tenté de préserver mes pneus, surtout l’avant plus que l’arrière. Finalement, j’ai épuisé l’arrière avant l’avant. En rattrapant Martin, j’ai réalisé que je n’avais plus de grip, alors j’ai préféré assurer ces trois points supplémentaires au lieu de prendre trop de risques. J’aspirais au podium, mais ça n’était pas envisageable aujourd’hui ».

Marc Marquez

Marc Marquez : « je sens que je peux encore progresser avec cette moto, mais la patience est de mise »

Bien que Marc Marquez ait adopté une approche modeste depuis son arrivée chez Gresini Racing, il a immédiatement visé le podium, et ce, sur un circuit qui ne lui a traditionnellement pas réussi… « Mon objectif a toujours été de figurer parmi les cinq premiers. Si on veut aspirer à plus, il faut gagner des courses et monter sur le podium. Pour l’instant, nous n’y sommes pas encore, mais qui sait ? Je sens que je peux encore progresser avec cette moto, mais la patience est de mise ».

Il admet cependant que ces résultats dépassent ses attentes pour le week-end à Losail : « je n’ai triomphé ici qu’en 2014. Le Qatar m’a souvent résisté, mais mon but était d’être dans le top cinq tant pour la Sprint Race que pour la course ».

Concernant la différence de vitesse avec la Ducati GP24 de Jorge Martin, l’octuple Champion du Monde insiste sur le fait que le problème n’est pas mécanique mais plutôt dû à une erreur de sa part : « ce n’est pas tant un déficit de puissance, j’ai juste mal négocié le dernier virage. Nous avons légèrement modifié la moto, ce qui m’a fait perdre de l’accélération ».

Quand on lui demande ce qui lui manque pour envisager la victoire, il répond : « je dois améliorer ma gestion dans les virages rapides et le pneu avant. Aujourd’hui, la moto m’a donné plus de fil à retordre. Nous allons tirer des leçons et progresser ».

Enfin, Marc Marquez s’est exprimé sur son duel avec Pedro Acosta pour la quatrième place : « dès que j’ai vu les rythmes de la Sprint Race, je savais qu’il serait là. Le rythme n’était pas extrêmement rapide, nous étions tous en gestion de pneus. Acosta est arrivé de manière très agressive, mais c’est ainsi qu’on apprend ».

Malgré les écueils qui ont relégué Acosta à la neuvième place, Marc Marquez salue la performance du jeune pilote : « il a poussé ses pneus plus que nous mais a adopté un style de pilotage très agressif et spectaculaire. Chapeau à lui pour tout ce qu’il a accompli en tant que rookie ».

MotoGP Qatar J3 : classement

Qatar

Championnat après Qatar (1/21) : 

34534

Crédit classement motogp.com

 

 

Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Gresini MotoGP