Chez KTM, le début de saison a été compliquée au point que l’on a cru que cette campagne 2021 était d’ores et déjà perdue. La difficulté à s’adapter à la nouvelle configuration des pneus Michelin était avancée, le genre de mal qui ont été les maux de Ducati en 2020. Mais au Grand Prix d’Italie tout a changé, un vrai revirement qu’un cadre tubulaire revu et corrigé a rendu possible. Mais pas seulement. Il y a eu aussi un changement de fournisseur en carburant. On n’en a moins parlé, mais à présent, le directeur technique Sebastian Risse met ce point en exergue…

Sur motogp.com, l’homme de la technique chez KTM qu’est Sebastian Risse s’est livré à un intéressant bilan de ses RC16 avant de livrer bataille dans sa plaine de Styrie ce week-end. D’abord, il signale que cette saison 2021 a été abordée comme la première à vivre sans pouvoir bénéficier des points de concession, et avec une nouvelle paire de pilotes : « nous savions depuis l’année dernière que ce serait une année particulière, d’abord parce que nous avions perdu les concessions et ensuite parce que nous aurions des changements dans les pilotes et nous devions restructurer l’équipe. C’est pourquoi nous n’avons pas apporté une moto radicalement nouvelle ».

« Nous nous sommes concentrés à faire un moteur plus fiable afin de ne pas perdre la performance et avec la moto de l’année dernière ça se passait bien, alors nous nous sommes concentrés sur le développement des détails, le réglage fin de la moto au maximum » ajoute Risse. « La différence réside dans la rigidité du châssis », a commenté l’ingénieur KTM, qui a assuré qu’il a désormais pu trouver une configuration lui permettant de tirer le meilleur parti des pneus : « le pilote doit avoir confiance et sensibilité avec les pneus avant et arrière. Heureusement, cela a fonctionné et il semble maintenant que nous soyons dans une situation où nous pouvons très bien gérer cette allocation de pneus. La moto est plus rapide ».

Risse a admis qu’ils ont trouvé de manière inattendue une amélioration majeure lorsqu’ils ont décidé de changer de fournisseur de carburant, ce qui leur a permis de terminer ce pas en avant dont ils avaient besoin : « lorsque la spécification du moteur est homologuée, vous essayez de tout étudier et d’obtenir ce dont vous avez besoin. Nous avons finalement trouvé quelque chose avec le carburant. Le développement du carburant et l’étalonnage du moteur vont de pair, c’est quelque chose qui se passe toujours en arrière-plan, mais maintenant c’est devenu très évident parce que nous avons changé de fournisseur. Cela a été le plus grand pas que nous ayons fait dans ce domaine ».

KTM

 

KTM : entre Motorex et Elf y-a-t-il débat ?

On s’arrêtera ici un moment sur cette démonstration en signalant que les machines officielles KTM ont comme logo sur leur carénage Motorex tandis que les machines Tech3 arborent l’enseigne ELF. Pendant que les RC16 usine retrouvaient de la vigueur avec la nouvelle essence, celles placées chez les Français restaient en milieu de peloton. On précisera aussi que Suzuki a pris le même fournisseur en carburant que le team officiel KTM.

Le technicien KTM termine en se réjouissant d’une nouvelle dynamique mise en place qui laisse augurer un avenir radieux : « cette fois, nous sommes dans une position assez équilibrée. Maintenant, nous pouvons adopter une approche positive en n’essayant plus de résoudre un problème, mais en ajoutant quelque chose en plus ».

KTM

 

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Brad Binder, Miguel Oliveira

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP