Ce dimanche 29 août 2021, Marc Márquez a répondu aux questions des journalistes depuis le circuit de Silverstone, au terme de la troisième journée du Grand Prix MotoGP de Grande-Bretagne.

Nous sommes allés écouter (via un logiciel de téléconférence) les propos du pilote espagnol, qui a été contraint à l’abandon suite à un accrochage avec Jorge Martín en course.

Comme à notre habitude, nous reportons ici les paroles de Marc Márquez  sans la moindre mise en forme.


 

Marc, pouvez-vous revenir sur votre accrochage avec Jorge Martín, qui a causé votre abandon ?

« C’est vrai que ce fut une situation assez étrange, car Fabio Quartararo et Jorge Martín sont partis large, et je m’attendais à ce que ce dernier reste plus à l’extérieur. Pour ma part je me suis concentré sur mon virage, et j’ai redressé la moto en sortie. Mais ce fut un mauvais calcul et c’est donc complètement de ma faute. C’est vrai que c’était durant les premiers tours, et j’ai probablement été trop optimiste. C’est de ma faute, et je m’en excuse auprès de Martín et de Pramac, mais ce sont des choses qui arrivent parfois en course. »

“C’est de ma faute, et je m’en excuse auprès de Martín”

 

Quelle est votre opinion sur la grosse avance que détient Fabio Quartararo au championnat ?

« On ne peut jamais dire que c’est terminé, mais Quartararo est le gars le plus rapide en ce moment en piste. Quand on voit que même en Autriche, où il a pourtant rencontré des difficultés, il a tout de même réussi à finir sur le podium, ça fait réfléchir. J’ai déjà eu l’occasion par le passé de dire que je misais sur Fabio pour la fin de saison, et mon point de vue n’a pas changé. Il n’y a qu’à voir comment il a contrôlé la course aujourd’hui : Il a attaqué pendant environ cinq tours, a creusé l’écart, et s’est ensuite contenté de maîtriser ce dernier. »

“Quartararo est le gars le plus rapide en ce moment sur la piste”

 

 

Vous avez chuté par deux fois en amont de la course. Avez-vous la sensation que c’est encore votre épaule qui vous limite et vous empêche d’utiliser la moto comme vous parveniez à le faire par le passé ?

« Il est clair que je ne pilote pas comme par le passé, mais mon accident lors des FP1 a certes été violent, mais au final cela aurait pu arriver à tout pilote muni d’un pneu encore froid. En ce qui concerne mon accident de ce matin ce fut assez étrange, car j’étais dans un tour lent, mais je me suis retrouvé à avoir un peu de chattering, et je n’y étais pas du tout préparé. »

« Aujourd’hui, comme j’ai eu l’occasion de le dire, j’ai effectivement fait une erreur en course. Parfois il faut être très vigilant, car j’ai eu dans un premier temps un contact avec Martín dans le virage 7, et ensuite dans le virage 8 il est parti large avec Quartararo, et quand ils sont revenus sur la trajectoire à l’approche du virage 9 je m’attendais à ce qu’il reste un peu plus loin. »

« Mais encore une fois j’ai mal calculé mon coup, j’ai été trop optimiste et par conséquent c’est totalement de ma faute. Cette année est vraiment difficile du point de vue physique mais aussi mental, mais nous devons continuer de travailler car petit à petit on voit bien que ma vitesse est meilleure. Et plus j’irai vite, plus les choses seront faciles. »

“Plus j’irai vite, et plus les choses seront faciles”

 

MotoGP – Silverstone – Résultats Course

Crédit classement : MotoGP.com



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team