Ce dimanche 29 août 2021, Joan Mir a répondu aux questions des journalistes depuis le circuit de Silverstone, au terme de la troisième journée du Grand Prix MotoGP de Grande-Bretagne.

Nous sommes allés écouter (via un logiciel de téléconférence) les propos du pilote espagnol, auteur d’une prestation décevante en course, qu’il a terminée à la neuvième place, concédant encore de gros points au leader du championnat Fabio Quartararo.

Comme à notre habitude, nous reportons ici les paroles de Joan Mir sans la moindre mise en forme.


 

Joan, pouvez-vous nous décrire votre course à Silverstone ?

« Mes sensations lors des premiers tours ont bien sûr été très bonnes car j’ai été en mesure de piloter d’une bonne façon et ainsi de me retrouver dans une position que je recherchais pour la fin de course. Mais j’ai rencontré un problème avec le pneu avant, ce qui a dû me faire perdre deux ou trois secondes dans les cinq derniers tours parcourus. C’est un problème qui est apparu aux environs du dixième tour, et jusqu’ici je ne l’avais jamais rencontré. Nous devons donc comprendre ce qu’il s’est passé. »

“J’ai dû perdre deux ou trois secondes dans les derniers tours”

 

Vous êtes maintenant à 65 points de Fabio Quartararo au championnat, peut-on dire que la lutte pour le titre est terminée pour vous ?

« Rien n’est joué jusqu’à ce que ce ne soit plus faisable mathématiquement, mais je suis très déçu de mon résultat du jour dans cette perspective… »

Pourquoi pensez-vous que sur les 12 courses disputées jusqu’ici, vous avez justement perdu le fil du championnat ?

« Franchement je m’attendais à être bien plus proche, et à obtenir beaucoup plus de podiums. J’ai fini plusieurs fois à la quatrième place, échouant de justesse au pied du top 3, mais franchement je ne suis pas optimiste après notre prestation du jour, car pour moi le problème que nous avons eu n’est pas clair, et nous devons le comprendre. »

 

A quel niveau pensez-vous que Fabio Quartararo et Yamaha détiennent un avantage sur vous ?

« Tout ce que je peux dire, c’est qu’ils disposent de pas mal de grip sur l’avant, ils ont été en mesure de réaliser le meilleur tour en course, et ils sont très forts à l’heure actuelle, ils ont fait un énorme pas en avant depuis l’année dernière. »

Vous venez de dire que vous avez rencontré des problèmes avec l’avant, or vous avez longtemps hésité ce weekend à utiliser le pneu soft en raison des faibles températures. Pensez-vous que vous auriez dû recourir à un autre type de gomme ?

« Je ne suis pas sûr que le problème provienne du choix de pneu, car le vainqueur du jour a également roulé avec cette gomme, et de mon côté ce n’était pas la première fois que je roulais avec ce pneu et c’est bien la première fois que je rencontre ce type de phénomène. »

Peut-on dire que le problème au niveau des pneus réside dans leur fenêtre d’utilisation, qui peut parfois être vraiment petite ?

« Je ne sais pas, c’est trop tôt pour parler de ce qu’il m’est arrivé. Je pense que c’est lié au pneu, mais je ne sais pas encore vraiment quel était le problème aujourd’hui. Nous avons besoin de recueillir plus d’informations, mais ce qui est sûr c’est que ce pneu est un peu moins régulier que les autres mis à notre disposition. Tous les pilotes reconnaissent que c’est vraiment quelque chose qui peut être amélioré. C’est toujours frustrant quand quelque chose comme ça vous arrive, mais je redis que ce n’est pas un problème lié au fait que le pneu soit mauvais ou non. »

“Ma prestation n’est pas lié au fait que le pneu soit mauvais ou non”

 

Le fait de voir votre coéquipier Álex Rins s’échapper aux avant-postes pendant que vous étiez en difficulté est-il un autre sujet de frustration au regard de cette course, ou restez-vous simplement déçu par la perte de points au championnat vis-à-vis de Fabio Quartararo ?

« J’ai dit durant tout le weekend que la moto fonctionnait bien, notamment au niveau du rythme de course. Je n’ai certes pas brillé durant ces quelques jours en Angleterre, mais je n’étais pas non plus sous l’eau comme cela a pu m’arriver par le passé. »

« Je suis content pour Álex et pour l’équipe, il a démontré notre potentiel, chose que je n’ai pas réussi à faire. Après, il est vrai qu’il a utilisé des pneus différents des miens, et donc nous devons comprendre si la différence provient de là. De mon côté j’étais en grande difficulté dans les phases de freinage, où pas mal de monde a réussi à me dépasser très facilement. »

 

MotoGP – Silverstone – Résultats Course

Crédit classement : MotoGP.com



Tous les articles sur les Pilotes : Joan Mir

Tous les articles sur les Teams : Team Suzuki Ecstar