Le Grand Prix de Teruel ouvre la dixième manche du championnat MotoGP qui compte quatorze échéances cette saison. Et l’une des questions qui anime les coulisses du paddock est celle de savoir quand Marc Marquez reviendra sur une Honda abandonnée depuis juillet dans les circonstances que l’on sait. Une mauvaise rumeur a fusé en Espagne annonçant une troisième opération de l’humérus pour l’octuple champion du monde, aussitôt démenti par HRC et aussi par l’intéressé. Mais avec cette confidence de Stefan Bradl, la côte de l’inquiétude vient de remonter…

La convalescence se déroule bien, Marc Marquez se renforce de jour en jour, et selon les commentaires mêmes de l’intéressé, les sensations à 350 km/h sur une moto vont bientôt redevenir son actualité. Pourtant, la perspective d’une troisième opération à son humérus a été envisagée un temps, avant d’être démentie. Tout irait donc pour le mieux dans le meilleur des mondes ? Voire…

« Il pourrait revenir à Valence, mais je ne pense pas »

En effet, avant le lancement des hostilités en Aragon qui reçoit cette fois le Grand Prix de Teruel une semaine après le dernier rendez-vous, le remplaçant de Marc Marquez, et pilote d’essai Honda Stefan Bradl a jeté un froid en déclarant : « en ce qui me concerne, Honda m’informe de mon programme d’une course à l’autre. La situation se décide du week-end au week-end. Si Marc ne revient pas le 8 novembre lors du premier week-end de Valence, il ne reviendra pas en 2020 ».

Sur la rumeur d’une nouvelle opération de l’Espagnol, il ajoute : « j’ai aussi entendu cette rumeur. Cependant, il se pourrait aussi bien qu’il revienne rapidement à Valence. Mais je ne pense pas. Je suppose que je terminerai la saison y compris la finale à Portimão ». A suivre…

Stefan Bradl en Aragon

 



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez, Stefan Bradl

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team