Le patron de KTM Stefan Pierer a eu son cadeau de Noël avant l’heure. Dès la fin du Grand Prix de Valence, il lui a été offert par son équipe engagée en MotoGP avec une RC16 qui, pour sa première apparition à ce plus haut niveau de la compétition moto, a réussi l’exploit de terminer devant un autre constructeur, en lice depuis trois ans. Aprilia a ainsi été battu et c’est le genre de performance que l’homme de Mattighofen n’attendait que bien plus tard. Il convient maintenant de digérer ce résultat pour poursuivre sur sa lancée. Et c’est sans doute ce qui sera le plus difficile à assumer…

C’est du moins ce que Stefan Pierer fait passer comme message sur Speedweek. Comme des vœux avant l’échéance, il déclare : « les résultats que nous avons obtenus lors des dernières courses de 2017, je ne les attendais en fait qu’à la mi saison 2018. On ne s’attendait pas à battre déjà Aprilia. On peut être fiers et heureux de cette performance ».

La RC16 a pointé à sept occasions dans le top 10 cette année. Pas mal lorsque l’on sait qu’au Qatar, qui ouvrait la saison, les motos orange ont trusté les deux dernières places sous le drapeau à damiers de Losail. « Maintenant, il faut canaliser cette euphorie et l’utiliser pour l’année prochaine » prévient le patron.

« 2018 sera une nouvelle année de développement. Mais on prépare déjà 2019. Nous avons sollicité Dorna pour avoir un team satellite ». Il termine : « notre avantage est notre cadre tubulaire acier. C’est une supériorité car il permet de réagir plus rapidement et le châssis est aussi plus facile pour le pilote. Nous l’avons également en Moto2. Nos motos sont bonnes au freinage. Et si vous avez un bon pilote qui la mène comme il faut … » … Il y a des résultats ! En 2018, tous les ténors vont devoir négocier leur avenir. Stefan Pierer voudrait-il faire passer un message à certains d’entre eux ?



Tous les articles sur les Pilotes : Pol Espargaro

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP