Le Team Suzuki Ecstar a donné le dernier coup de collier après trois jours de Grand Prix sur le circuit mondial de Misano Marco Simoncelli et deux jours d’essais MotoGP intenses. Les principaux sujets travaillés ont été le moteur 2022 et les améliorations apportées au châssis et aux réglages, ainsi que la préparation du Grand Prix d’Émilie-Romagne qui aura lieu ici dans quatre semaines.

Joan Mir et Álex Rins ont pris la piste aux côtés de Sylvain Guintoli, qui venait de remporter la légendaire course du Bol d’Or, et le trio a effectué une analyse approfondie des nouvelles spécifications. Bien que le moteur ne soit pas totalement nouveau pour eux, puisqu’ils l’avaient déjà essayé lors de tests précédents, c’était la première fois qu’ils avaient l’occasion de le comparer et de le tester avec de nouvelles configurations, afin de maximiser son adaptabilité à la GSX-RR.

Joan Mir et Álex Rins ont tous deux trouvé des aspects positifs et un bon potentiel dans le nouveau moteur d’Hamamatsu, qui va maintenant être affiné en fonction de leurs commentaires.

Parmi les autres éléments importants qui ont été testés, citons une nouvelle spécification du châssis et les ajustements qui l’accompagnent, ainsi que quelques améliorations électroniques. Sylvain Guintoli a également essayé le dispositif arrière de hauteur de châssis pour la première fois, afin de poursuivre son développement.

Étant donné que la deuxième course à Misano aura lieu dans seulement quatre semaines, l’équipe a profité de ces deux jours d’essais pour analyser en profondeur les données recueillies pendant le weekend de course, afin de bien se préparer pour le GP d’Émilie-Romagne.

Au terme de 68 tours mercredi, Joan Mir a réalisé le 3e temps de la journée, en 1’31.707, à un dixième d’Aleix Espargaró le plus rapide de la journée. Le pilote de Majorque s’est surtout montré satisfait du nouveau châssis qui devrait faire son apparition en course à Misano-2.

Joan Mir : « Je suis assez satisfait du travail que nous avons effectué. Hier, nous avons roulé avec des pneus usagés pour obtenir des informations de comparaison qui seront utiles pour la prochaine course à Misano. Nous avons également essayé le moteur 2022, avec l’électronique et les réglages correspondants. J’ai de bonnes sensations à son sujet. Ce n’est pas une révolution en tant que telle, mais c’est une évolution efficace; il apporte quelques améliorations qui seront très utiles une fois finalisées. Aujourd’hui, j’ai essayé un nouveau châssis spécial, qui pourrait également être utile pour les dernières courses de cette saison, car le sentiment que j’ai eu est très positif. Nous avons préservé du temps pour finaliser de nouvelles solutions de réglages et d’électronique, donc au final, ce fut un test très chargé, intense et pourtant positif. »

Plus en retrait, Álex Rins a terminé 15e de la journée (14e le premier jour), à 0,768 seconde de l’Aprilia.

Álex Rins : « Ce fut un test très positif, nous avons pu essayer le moteur spec 2022 en profondeur et je suis assez content, car il fonctionne un peu mieux et il est plus puissant. Nous devons encore ajuster quelques petites choses, ce qui est assez normal étant donné que c’est une nouveauté, mais nous travaillons dans une bonne direction. Nous avons également exploré quelques nouvelles configurations de réglages, notamment pour la prochaine course ici à Misano dans un mois et nous avons trouvé des solutions intéressantes. Aujourd’hui, nous avons également travaillé sur le dispositif de hauteur de caisse, en effectuant des essais comparatifs que nous n’avions pas réussi à faire auparavant, et avec cela, nous avons obtenu des données et des informations importantes sur lesquelles travailler. »

Ken Kawauchi, Directeur technique : « Hier et aujourd’hui, nous avons testé le nouveau moteur, qui est destiné à l’année prochaine. Ce n’est pas la spécification finale, mais nous avons déjà pu confirmer par les pilotes que ce moteur a un gros potentiel. Nous devons encore finaliser certains détails, mais c’est déjà un bon signe pour l’année prochaine. Nous avons également apporté un châssis évolué : Il a été testé le matin par Joan et l’après-midi par Álex et tous deux ont reporté un meilleur feeling et des performances améliorées. Nous avons travaillé sur des réglages améliorés pour la prochaine course de Misano, et pour l’instant nous sommes très satisfaits. »

 

Résultats J2 matin et après-midi :

Crédit photos et classement : MotoGP.com



Tous les articles sur les Pilotes : Alex Rins, Joan Mir, Sylvain Guintoli

Tous les articles sur les Teams : Team Suzuki Ecstar