L’année dernière à la même époque, Danilo Petrucci réalisait en 1’58.239 le tour le plus rapide jamais effectué sur le circuit de Sepang en MotoGP.

Chez KTM, on faisait ce qu’on pouvait mais ni Johann Zarco ni Pol Espargaró ne parvenaient à réduire l’écart à moins de 1,401 seconde pour le premier et 1,512 pour le second.

Cette année, Pol Espargaró est reparti de Sepang avec un déficit de seulement 0,261 seconde, Dani Pedrosa de 0,313 et Miguel Oliveira de 0,415.

La progression est donc énorme car, à ce niveau-là, chaque dixième arraché est le fruit de centaines d’heures de travail à l’usine…

Sebastian Risse, coordinateur technique MotoGP pour KTM, explique: « Ce que nous utilisons ici est complètement différent de la moto de l’an dernier. Nous avons utilisé un package de base à Valence et à Jerez, à la fin de l’année dernière, puis nous sommes rentrés chez nous pendant les vacances d’hiver pour analyser les avantages et les inconvénients et pour peaufiner le tout. En gros, il n’y a presque plus de pièces de la moto de l’an dernier. Nous avons eu l’occasion de vérifier chaque pièce afin de nous assurer que chaque pièce du puzzle a un impact positif et, maintenant, nous sommes très confiants. Nous avons l’air beaucoup mieux qu’à la même époque la saison dernière. Bien sûr, tout le monde s’est rapproché, mais nous nous sommes encore plus rapprochés. Le temps au tour semble bien meilleur et la régularité est très bonne. Les spécifications des pneus ont changé et la combinaison avec notre nouvelle moto semble être très compétitive ici. Nous avons travaillé sur le moteur, sur différentes configurations de châssis, et beaucoup sur l’aérodynamique, car c’est quelque chose que nous devons homologuer pour toute la saison; c’est un circuit qui permet des vitesses élevées, donc c’est l’occasion de mieux comprendre cela. Maintenant, nous avons hâte de voir comment tout cela fonctionnera sur une autre piste présentant un caractère différent et une allocation de pneus différente, afin de comprendre où nous en sommes pour la saison. »

Le prochain test MotoGP qui se déroulera du 22 au 24 février sur le circuit de Losail au Qatar sera donc espéré être une confirmation par les hommes de Mattighofen.

Mais quoi qu’il en soit, une chose semble certaine : Ces derniers sont très loin d’avoir chômé durant cet hiver !

 

 

Crédit photos: MotoGP.com et Michelin



Tous les articles sur les Pilotes : Dani Pedrosa, Miguel Oliveira, Pol Espargaro

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP