C’est un Hervé Poncharal heureux qui quitte le site de Valence où il a vécu deux bons Grands Prix avec des résultats de haut vol. Au moins Miguel Oliveira a-t-il pu consoler le patron du team Tech3 de l’absence de son second pilote Iker Lecuona, piégé dans le cycle infernal des tests COVID-19. Une entrée en « absurdie », le nouveau pays où l’on ne retrouve jamais la sortie… Le Français raconte son dimanche, qui n’a pas été que positif en MotoGP…

Hervé Poncharal ne regrette décidément pas d’être passé chez KTM. Non seulement au regard des résultats récoltés, mais aussi au vu du bilan affiché par son ex-partenaire japonais… Après une première mi-temps à Valence placée sous le sceau du Grand Prix d’Europe, la seconde, éponyme cette fois, a aussi source de joie. Le Français explique : « la deuxième course à Valence est le deuxième grand résultat de Miguel Oliveira et de toute l’équipe Red Bull KTM Tech3. Les qualifications étaient moyennes, mais nous savions que nous avions le bon rythme et une fois de plus, Miguel a pris un excellent départ ».

« Il était cinquième à l’arrivée et il a réussi à garder la tête baissée et à creuser un écart sur le peloton. Malheureusement, à la moitié de la course, il a perdu un peu de rythme et Rins, Nakagami comme Binder l’ont dépassé. Mais une fois qu’ils l’ont devancé, il a récupéré et sur les six, sept derniers tours, il avait presque le même rythme que les gars de devant ».

Il ajoute : « c’était bien de maintenir Mir et Dovizioso derrière. Honnêtement, dix points de plus avec la sixième place, c’est un excellent résultat. Nous sommes toujours dixièmes au championnat, ce qui est notre objectif maintenant, mais avec un écart plus important par rapport au gars qui nous suit. Je pense que six est le chiffre du jour pour l’équipe Red Bull KTM Tech3, parce que Deniz Öncü était sixième en Moto3 et Miguel Oliveira sixième en MotoGP, donc six semble être notre chiffre porte-bonheur pour ce week-end ».

« Iker Lecuona ne sera pas avec nous à Portimao »

Maintenant, il ne reste plus qu’une échéance avant de clôturer l’année. Et elle sera sensible… « Miguel se dirige vers son Grand Prix national, qui sera la grande finale du Championnat du Monde MotoGP 2020. Ce sera un événement fou et délirant, j’en suis sûr. Tout le Portugal attend Miguel et je suis sûr que ce sera la course où Miguel et l’équipe Red Bull KTM Tech3 vont tout donner pour finir en beauté. Alors, nous sommes impatients d’être à Portimao ! ».

Hélas, la fête ne sera tout de même pas complète… « J’aimerais également ajouter quelques mots sur Iker, car il a fait tout ce qu’il a pu pour être avec nous dès samedi matin. Hélas il a été l’une des victimes du virus Covid-19. Il a été testé positif, donc il ne pouvait pas venir dans le circuit. Malheureusement, le deuxième test était également positif, de sorte que nous pouvons maintenant dire officiellement qu’Iker ne sera pas avec nous à Portimao, ce qui est très dommage ».

« Faire les trois dernières courses sans Iker est un véritable chagrin. Il nous manque et je suis sûr qu’il nous manque, à nous et au MotoGP. Mais il n’y a rien d’autre que nous puissions faire. Alors, allons à Portimao et il y aura de nouvelles aventures pour l’équipe Red Bull KTM Tech3 ».

MotoGP Valence-2 J3 : classement



Tous les articles sur les Pilotes : Miguel Oliveira

Tous les articles sur les Teams : Red Bull KTM Tech3