A la mi-saison prononcée de cette saison du MotoGP, on ne peut éviter la question des pneumatiques. Le manufacturier unique de la catégorie reine des Grands Prix n’a pas suscité l’unanimité avec, aussi, une revue de copie alors que les hostilités battaient leur plein. Le fait est que chaque échéance du calendrier ressemble comme à une loterie dont la combinaison gagnante est revenue, lors des derniers temps, à Ducati. Une conjoncture aléatoire sur laquelle insiste Valentino Rossi. Qui pense plus à Honda pour ce qui est de l’avantage tiré.

Un dernier sentiment conforté par la lecture du classement général provisoire. Marc Márquez, pilote officiel HRC, mène ainsi le championnat. Et pour en arriver là, alors qu’il a compté jusqu’à 37 points de retard sur la Yamaha de Viñales dans son parcours, un facteur l’a aidé : « les Honda sont capables de mieux gérer leurs gommes et c’est ce qui fait la différence. Marc Marquez est fort, bien sûr, mais il peut tirer un meilleur bénéfice de son pneu arrière. Il consomme moins le capital pneumatique ».

Sur ce, le nonuple titré développe : « les pneus ont changé depuis l’an dernier. Les conditions varient énormément d’une piste à l’autre. On ne peut pas travailler sur le développement de la moto dans ces conditions, car, à chaque fois, tout change. C’est un de nos problèmes ».

Valentino Rossi est actuellement quatrième au championnat, à dix points du leader Márquez. La saison reprendra son cours le 4 août, à Brno.



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez, Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Movistar Yamaha MotoGP, Repsol Honda Team