Valentino Rossi a tourné sur le circuit de Misano et découvert son nouvel asphalte. Pendant ce temps, les frères Márquez reprenaient contact avec la moto avec le motocross au circuit “El Bosquet” de Ponts. Petit à petit, la vie reprend ses droits. Pourvu que ça dure…

Ils n’avaient pas roulé depuis le 11 mars, date à laquelle le confinement est devenu une réalité concrète pour nombre de citoyens. Mais cette fois, les frères Márquez ont pu abandonner leur manette de PlayStation et les courses virtuelles pour s’en aller retrouver une moto bien réelle et un guidon qui est le sel de leur vie. L’entrainement pour le Grand Prix d’Espagne à Jerez attendu pour le 19 juillet prochain est lancé…

« Après deux mois, honnêtement, c’était un peu étrange au début d’être de retour sur la moto pour les premiers tours » reconnait Marc Márquez. « Mais très vite, je me suis senti mieux, car tous les muscles et l’esprit ont recommencé à se souvenir de tout. C’était vraiment bien de pouvoir remonter sur la moto, c’est une sensation que l’on ne retrouve nulle part ailleurs. Pas à pas, nous nous rapprochons de plus en plus de la vie normale et c’est le point le plus important. »

« Vous avez besoin de la moto dans votre vie »

« C’est formidable de pouvoir reprendre un entraînement plus normal et c’était un réel plaisir de revenir sur le circuit de motocross » ajoute Álex Márquez, son frère et équipier chez Repsol Honda. « Quand quelque chose comme ça est votre passion, vous l’appréciez toujours beaucoup, donc c’était spécial de rouler, vous avez besoin de la moto dans votre vie. Pendant au moins un petit moment, c’était comme si tout était normal. Malheureusement, le monde n’est pas encore revenu à la normale et nous, en tant que pilotes, ainsi que tout le monde, devons continuer à nous adapter et à faire de notre mieux dans cette situation. Espérons que nous pourrons avoir d’autres jours comme aujourd’hui. »



Tous les articles sur les Pilotes : Alex Marquez, Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team