Andrea Dovizioso, à l’instar de Jorge Lorenzo, refait sa vie. Celle d’après avoir été un pilote de Grand Prix de haut niveau. Mais la recette est différente. Si le Majorquin assume son penchant épicurien, c’est toujours la rigueur qui dicte les pas de l’Italien. Ainsi, lorsqu’il choisit une voiture, il prend une sérieuse Audi, et pour le reste de son temps, il affûte sa technique en motocross, ce qui n‘est pas sans demander de gros efforts et une grande implication. Et lorsqu’il fait une pause, il exorcise les fantômes du passé. Ducati en a ainsi pris pour son grade. C’est au tour de Yamaha …

Andrea Dovizioso est dans sa bulle après être sorti de celle des Grands Prix. On se souviendra que dans un reportage le concernant estampillé de son sponsor qui donne des ailes, il avait étonnamment avoué qu’il ne se sentait pas libre sur sa Desmosedici, alors que sur une motocross, il était épanoui. Des mots précurseurs au vu de sa situation actuelle …

Dovi roule à présent sa bosse, au sens propre comme au figuré. Il s’est offert le véhicule qu’il faut pour aller sur ses nouvelles pistes. Et il continue ses confidences sur sa carrière passée. Sur un ton qui n’encouragera personne à le reprendre en MotoGP… Ainsi, Ducati a été égratigné, mais voilà qu’à présent, c’est au tour de Yamaha de subir le courroux du natif de Forli.

En cause, ce rendez-vous manqué avec la moto d’usine d’Iwata au terme d’une saison solide passée sur la M1 satellite de Tech3.  Malgré les six podiums et la quatrième place finale au championnat, Dovizioso n’a pas été considéré par l’équipe officielle frappée des diapasons : « le seul moment qui m’a vraiment dégoûté » dit carrément Dovi… « Pour diverses circonstances. La seule année que j’ai passée chez Yamaha était avec une moto qui n’était pas officielle. Et bien que je n’aie pas eu d’évolutions au cours de l’année, j’ai pu faire une bonne saison et être le deuxième pilote Yamaha au classement général ».

Dovizioso : « Yamaha a accueilli Rossi sans réfléchir »

Oui mais pendant ce temps, Valentino Rossi pliait bagages de chez Ducati et frappait à la porte du motorhome Yamaha pour être repris aux côtés de Jorge Lorenzo. « Jorge Lorenzo a été le premier pilote Yamaha et moi le deuxième. Il aurait donc été tout à fait naturel de rejoindre l’équipe d’usine l’année suivante. Mais les circonstances ne le permettaient pas. Après avoir passé deux ans chez Ducati, Valentino a décidé de revenir chez Yamaha, qui l’a accueilli sans réfléchir à deux fois. C’était le seul moment que je n’ai pas aimé car je n’ai pas eu ma chance ».

Dovi ne poursuit malheureusement pas ses propos en rappelant aussi qu’il a pris la place de Rossi chez Ducati, ce qui lui a permis, ensuite, de jouer le titre mondial à trois occasions successives contre Marc Marquez. Autant de défaites honorables qui ont fait de lui un vice-champion du monde. Sa dernière saison, en 2020, s’est faite sans Marc Marquez, mais l’Italien n’a pu faire mieux que quatrième au général, et toujours, cependant, meilleur pilote équipé en Desmosedici.

 



Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Dovizioso

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP