Comme Yamaha avait demandé à Tech 3 de prendre des jeunes venus de la Moto2 (ce qui fut fait avec Johann Zarco et Jonas Folger), Ducati souhaite faire passer ses futurs pilotes d’usine par la structure Pramac pour les évaluer. Ça peut bien se passer pour eux (Danilo Petrucci) ou mal (Scott Redding), mais le constructeur est prêt à leur fournir le meilleur matériel dont il dispose, une fois que le team officiel est équipé.

Pramac Racing a fait ses débuts en Championnat du Monde MotoGP en 2002 et s’appelait alors Pramac Honda Racing pendant deux années consécutives. Tetsuya Harada a été le premier pilote Pramac Racing à bord de sa Honda NSR500 sur pneus Dunlop, suivi en 2003 par Makoto Tamada sur une RC211V – le seul pilote Honda utilisant alors des pneus Bridgestone, qui montait sur le podium au Brésil.

De 2005 à 2007, Pramac Racing et le D’Antin MotoGP Team se sont associés pour devenir le Pramac d’Antin et s’équiper pour leur première fois de Ducati (pour Roberto Rolfo, Alex Hofmann, Jose Luis Cardoso et Alex Barros).

En 2008, l’équipe a été parrainée par Alice et renommée Alice Team, avec Sylvain Guintoli et Toni Elias, qui obtenaient deux podiums en République tchèque et à Saint-Marin.

Au cours de l’année 2013 Pramac Racing a augmenté sa relation avec Ducati, devenant l’équipe satellite soutenue par l’usine, avec comme pilotes Andrea Iannone et Ben Spies.

L’année 2017 a été excellente pour Octo Pramac Racing. Danilo Petrucci est monté 4 fois sur le podium avec une fantastique troisième place au Mugello et en se battant pour la victoire jusqu’au dernier tour à Assen et à Misano. Petrux s’élançait également quatre fois de la première ligne de la grille de départ à Barcelone, en Allemagne, à Assen et au Japon. Octo Pramac Racing a terminé sixième du classement par équipe. À la fin de la saison 2017, l’équipe a embauché Jack Miller, en remplacement de Scott Redding, en partance chez Aprilia.

Contrairement aux équipes Aspar et Avintia, le team Pramac n’est pas un simple locataire de matériel chez Ducati, mais un tremplin d’envol vers l’équipe d’usine pour les meilleurs. Comme l’explique le Directeur sportif de Ducati Corse, Paolo Ciabatti: « L’équipe Pramac étant l’équipe junior Ducati MotoGP, nous avons donc signé Danilo Petrucci. C’est pourquoi nous avons aussi recruté Scott Redding et ensuite après lui Jack Miller. Nous équipons ce team avec un bon matériel qui est au même niveau ou juste un peu en-dessous de celui dont disposent les pilotes d’usine. »

« Les ingénieurs Ducati s’occupent de la plupart des processus techniques, ce qui nous permet de mieux comprendre la situation. Parfois ça marche comme avec Danilo, nous sommes très contents de sa performance. Mais parfois ça ne marche pas, comme avec Scott. »

« Nous n’avons pas obtenu les résultats que nous espérions avec lui. Il a effectué d’excellents débuts chez Ducati lors de son test à Jerez en 2015*. Mais les choses ne se sont pas déroulées ensuite comme prévu. »

« Nous avons donc une relation étroite avec Pramac. Chacun de nos nouveaux pilotes entrera d’abord chez Pramac, et ensuite nous verrons si nous pouvons faire comme avec Andrea Iannone et l’amener de Pramac à l’équipe d’usine. »

 

*Résultats des tests de novembre 2015 à Jerez :

1. Scott Redding GBR Pramac Racing Ducati (Desmosedici GP15) 1’38.9
2. Marc Marquez ESP Repsol Honda Team (RC213V) 1’39.17
3. Danilo Petrucci ITA Pramac Racing Ducati (Desmosedici GP15) 1’39.3
4. Andrea Iannone ITA Ducati Team (Desmosedici GP16) 1’39.6
5. Andrea Dovizioso ITA Ducati Team (Desmosedici GP16) 1’39.7
6. Dani Pedrosa ESP Repsol Honda Team (RC213V) 1’39.93
7. Hector Barbera ESP Avintia Ducati (Desmosedici GP14.2) 1’39.9
8. Loris Baz FRA Avintia Ducati (Desmosedici GP14.2) 1’40.2
9. Yonny Hernandez COL Aspar Ducati (Desmosedici GP14.2) 1’40.4

Photo © Pramac Racing

Source : motorsport-total.com



Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Iannone, Danilo Petrucci, Jack Miller, Scott Redding, Sylvain Guintoli

Tous les articles sur les Teams : Octo Pramac Yakhnich