La vie d’Andrea Iannone n’est pas un long fleuve tranquille. Entre ses fréquentations, son entourage, et ses initiatives, il y a toujours une anecdote qui finit par surgir. L’officiel Aprilia a ainsi une histoire à raconter au sujet de sa rutilante Bentley qui semble partager le garage avec une Ferrari. Mais l’italienne était orpheline de l’anglaise depuis quelques temps à cause d’une confiscation douanière…

Rappelez-vous : Pour faire plaisir à son préparateur physique Stefano Falasca, Joe le Maniac lui avait prêté son bolide Bentley de 710 chevaux d’une valeur de 350.000 euros pour une virée. Mais la voiture est immatriculée en Suisse et une fois passée en Italie, Falasca, tout à sa joie de profiter de ce modèle d’exception, a commis une infraction routière. Un Italien qui vient de Suisse avec ce genre de bolide est considéré comme coupable d’importation illégale par les douaniers transalpins, s’il ne peut justifier du fait qu’il conduit une automobile qui ne lui appartient pas.

Il aurait fallu un document de la part d’Andrea Iannone justifiant du prêt temporaire de la Bentley. Mais Joe le Maniac n’est pas vraiment du genre à s’encombrer de formalités administratives. Et voilà comment la belle auto s’est retrouvée confisquée… Elle vient de lui être rendue, selon Speedweek.



Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Iannone

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini