Actuellement en dixième position au classement provisoire du Championnat du Monde, à égalité de points avec Jonas Folger et Scott Redding, l’Australien n’est qu’à une seule unité du septième Johann Zarco.

Jack Miller s’est placé dans le top dix lors des trois premières courses au Qatar, en Argentine et au Texas, et il aimerait bien poursuivre sa série cette semaine à Jerez. Le pilote de l’équipe Marc VDS âgé de 22 ans est convaincu que ce circuit conviendra aussi bien à son style de pilotage qu’aux spécificités de la Honda RC213V 2017. L’un des avantages dont il disposera est que l’équipe officielle Honda est une des deux seules à être venue faire des essais à Jerez (l’autre étant Ducati), ce qui permettra à Jack de disposer des réglages et des enregistrements de données de Marc Marquez et Dani Pedrosa pour la nouvelle moto sur la piste du Grand Prix d’Espagne.

Miller se doit d’être performant car c’est sa troisième année de contrat avec Honda. Comme le faisait récemment remarquer Tom Sykes, « il est dommage que le MotoGP ne sache pas regarder hors de son paddock quand il s’agit de recruter un nouveau pilote. Regardez l’exemple de Jack Miller qu’ils sont allés chercher en Moto3 alors que d’autres pilotes plus compétents étaient disponibles dans d’autres championnats ». Miller a donc une certaine obligation de résultat pour justifier l’investissement fait en lui par le premier constructeur mondial, et il faut reconnaître qu’il y parvient très bien cette année avec déjà ses trois premiers GP dans le top 10.

Selon Jack Miller, « Les trois premières courses se sont bien déroulées et je suis impatient que la campagne européenne démarre sur le circuit de Jerez. J’aime la piste et la Honda RC213V y fonctionne bien. Voilà pourquoi je suis assez positif avant d’entamer le week-end.  

« Nous allons maintenant nous appliquer à profiter de ce que nous avons appris durant les trois premières courses outremer mais aussi des enseignements des tests hivernaux pour préparer au mieux notre week-end. Je suis content de mes trois premiers top dix, mais j’attends plus des courses européennes qui se profilent au calendrier. »

bjn10580

Pour son team manager Michael Bartholémy, « Nous avons déjà disputé trois courses, mais le feeling du paddock est toujours un peu différent quand on rentrer en Europe car c’est vraiment là que la saison démarre. De maintenant au Sachsenring, nous allons pratiquement courir tous les week-ends et il sera impératif de bien débuter ce week-end à Jerez.

« Jack est rentré dans le top dix lors des trois premiers Grands Prix, et il doit désormais se rapprocher du top cinq.  Pour cela, il va devoir commencer par améliorer sa qualification, surtout sur un circuit comme Jerez où la place sur la grille est très importante. Tito continue à progresser et il aura lui pour objectif d’essayer de réduire l’écart avec Jack. Il n’est pas loin aux essais mais il doit trouver un petit quelque chose en plus en course. »

bjn25176

 



Tous les articles sur les Pilotes : Jack Miller

Tous les articles sur les Teams : Marc VDS Racing Team