Crighton Motorcycles et Rotron Power Ltd ont dévoilé un nouveau CR700W ultra-exclusif, qui abrite l’un des moteurs atmosphériques les plus puissants – par rapport à la cylindrée – jamais créés. Seulement 25 modèles uniques seront construits à la main par Brian Crighton, et entièrement au Royaume-Uni, et au prix de 85 000 £ + TVA.

Brian Crighton a été le pionnier de l’utilisation de moteurs Wankel à double rotor dans les motos de course à la fin des années 1980. Travaillant en tant que technicien de maintenance chez Norton, il a récupéré le moteur d’une moto de police Norton Commander accidentée, d’une cylindrée de 588 cc et d’une puissance de 85 ch et l’a transformé en un monstre de 140 ch sans presque aucun soutien initial de l’usine. Couplée à un cadre Spondon, cette bête à double rotor a sévi dans plusieurs championnats britanniques, dont les championnats 750cc Supercup, British F1 et British Superbike, jusqu’à ce qu’elle soit interdite de compétition.

Il a depuis distillé tout ce qu’il a appris en faisant campagne avec ces Norton en créant à la fois un moteur et une moto de sa propre fabrication, et cela ressemble à un monstre absolu. La CR700W, dédiée uniquement à la piste piste est doté de l’un des moteurs à combustion les plus puissants jamais créés. D’une cylindrée de seulement 690 cc, cette unité “Rotron” génère 220 ch à 10 500 trs/min, soit la bagatelle de 319 ch par litre. En comparaison, le moteur de Formule 1 à admission classique le plus puissant, celui équipant la Ferrari F2004, génère 309 ch par litre à un régime effréné de 18 500 tsr/min, et les toutes dernières motos MotoGP délivrent environ 300 ch par litre.

 

 

Générant 142 Nm de couple maximal à 9 500 trs/min, plus que l’Aprilia RSV4 d’Aprilia ou la Suzuki Hayabusa, le moteur rotatif du CR700W fournit également une puissance incroyablement maniable et utilisable, et sans vibration grâce à un équilibrage de précision. Il est complété par une note d’échappement qui fait picoter la colonne vertébrale.

La CR700W affiche un rapport poids/puissance de 1,68 ch par kg, supérieur à celui de n’importe quelle superbike disponible dans le commerce, grâce à son poids à sec ultra-léger de 129,5 kg. Mis en contexte, les superbikes de course les plus puissantes délivrent environ 1,5 ch par kg tandis que les MotoGP d’usine délivrent 1,65 ch à 1,78 ch par kg.

Crighton est resté fidèle à ce qu’il connait en termes de châssis, en utilisant un cadre en alliage d’aluminium. Fait intéressant, le réservoir d’huile moteur se trouve dans les longerons du cadre et le bras oscillant utilise un seul amortisseur décalé sur le côté droit de la moto afin qu’un échappement puisse passer juste derrière le moteur et sous la selle.

 

 

Cet échappement est intéressant en soi ; l’énergie de son flux d’air est utilisée pour développer un vide qui aspire de l’air frais dans et à travers le moteur, où il est dirigé directement à travers l’apex à ailettes des pointes du rotor, donnant au moteur un surcroît de refroidissement sans impacter la puissance du moteur. Le reste du refroidissement est géré par un système de refroidissement liquide innovant qui fait passer des canaux jusque dans le noyau des tourillons du rotor principal.

Totalement axé sur les pilotes de piste d’élite, le CR700W est livré avec des roues en carbone Dymag et le choix de l’acheteur d’une suspension réglable Ohlins ou Bitubo. L’angle de la colonne de direction et le point de pivotement du bras oscillant sont facilement réglables, permettant un réglage fin de la maniabilité.

 

 

Mason Law, champion de Grande-Bretagne de la Coupe Supersport GP2 en 2020, a eu la chance de tester cette machine : « Piloter le Crighton est une expérience phénoménale. La vitesse brute de la moto est époustouflante. On a l’impression d’être propulsé sur la piste d’un porte-avions dans un avion de chasse F-35. Cette vitesse brute, associée à son faible poids, signifie qu’il a le rapport puissance/poids d’une moto Moto-GP moderne, mais avec un couple phénoménal. »

 

 

Malheureusement, seulement 25 seront construits à la main par Crighton, et à un tarif à partir de 85 000 £, soit un peu moins de 100 000 €. Rare et très coûteux, il faudra voir de la chance pour en voir un en action ou entendre le hurlement impressionnant de ce moteur rotatif !