En compétition, l’adversité est rude mais sur le marché, c’est la guerre à tous les étages. Et qui peut le plus peut le moins. Prenez le cas du segment rassemblant les 250cc. Pas de quoi grimper au rideau sous nos latitudes, mais c’est un enjeu majeur sur les stratégiques marchés émergents. A tel point que les machine s’y perfectionnant, on peut les voir débouler dans nos vertes contrées. Récemment, Kawasaki a lancé sa ZX-25R. De quoi énerver Yamaha…

C’est l’une des nouveautés de ces 12 derniers mois, par ailleurs particulièrement mouvementés pour les raisons sanitaires que l’on sait. Une moto qui a acté le retour de Kawasaki dans le domaine des motos de sport de 250cc et à quatre cylindres. Il s’agit de la ZX-25R. Mais il semble que Yamaha travaille également sur sa propre moto de sport 250cc à quatre cylindres, sous la forme d’une YZF-R25M.

Il n’y a pas de confirmation officielle de la machine par l’usine, bien que les rumeurs commencent en Indonésie, le pays cible de la ZX-25R de Kawasaki et probablement une cible pour les offres de motos de sport 250cc d’autres fabricants.

Yamaha n’est pas le seul constructeur à vouloir prendre l’aspiration de la Kawasaki, Honda travaillant également sur une CBR250RR-R

Il n’y a pas de M au rabais !

Si Yamaha va effectivement de l’avant et construit la moto, il est probable que la machine sera une moto de haute technologie, orientée vers la piste, la partie “M” du nom signifiant la version la plus sophistiquée de la série. Il serait également logique que Yamaha produise une moto plus axée sur la route une fois que la version “M” sera lancée.

Malheureusement, pour les amateurs de motos sportives en Europe, la plupart des fabricants qui cherchent à les produire ne regardent pas le marché européen, mais le lucratif marché asiatique. Des pays comme l’Indonésie et même la Nouvelle-Zélande.

Dans le cas de la ZX-25R, Kawasaki a déclaré que d’autres marchés pourraient être ajoutés une fois le lancement initial terminé. Il faudrait cependant des ventes assez fulgurantes justifie cette orientation. Mais dans le monde d’après, tout semble possible… en attendant, on la R3.