Le team Marc VDS Estrella Galicia 0,0 aligne actuellement Jack Miller et Esteve Rabat en catégorie MotoGP. Pour l’année prochaine, Franco Morbidelli a été officialisé et l’équipe belge attend la décision finale de Jack Miller, en discussion avec Pramac, pour annoncer son deuxième pilote MotoGP.

Concernant Jack Miller, la presse italienne avait laissé entendre que l’affaire était faite avec le team transalpin, Miller devant y remplacer Scott Redding. Mais les semaines passent et aucun accord n’a été diffusé… On parle maintenant d’une annonce après les 8 Heures de Suzuka, pour ne pas froisser Honda qui y aligne le pilote australien sur sa moto officielle.

Chez Marc VDS, on veut encore y croire, mais sans grande conviction, comme le souligne Michael Bartholemy, le team manager : « Notre priorité est encore Jack Miller, car nous n’avons encore reçu aucun vrai refus. Ensuite, nous regardons autour de nous qui pourrait être disponible. Nous ne voudrions pas d’un deuxième rookie MotoGP aux côtés de Morbidelli. Nous avons également prévenu les responsables du HRC que nous menions des discussions différentes, et nous nous déciderons seulement après le Grand Prix à Brno. A ce moment-là, nous saurons à propos de Miller. »

Un pilote MotoGP ? La solution de facilité, à savoir garder Esteve Rabat, ne semble pas pour le moment être privilégié par l’équipe Marc VDS. Premièrement, le champion du monde Moto2 2014 a déçu au cours de ses deux années en MotoGP, en étant actuellement classé 17e malgré un récent léger mieux. De plus, l’ambiance s’est dégradée depuis que son père a ouvertement critiqué l’équipe et le propriétaire de l’équipe, Marc van der Straten, déplorant que Miller ait le meilleur matériel et, avec Ramon Aurín, le meilleur chef d’équipe.

« Nous avons deux, trois noms de pilotes dans la tête. Mais je ne veux pas en parler maintenant. Chez nous, il n’y a pas de différence de matériel, ni en Moto2, ni en MotoGP » souligne Michael Bartholemy. « Maintenant, nous avons commandé le matériel au HRC pour deux pilotes, mais nous garderons nos partie-cycles de 2017 parce qu’elles fonctionnent bien. Nos moteurs auront les spécifications de l’équipe Repsol au Grand Prix de Valence 2017. »

Scott Redding, l’enfant de la famille un moment envisagé par la presse pour remplacer Titio Rabat, ne semble pas vraiment être une solution aux yeux du team manager : « Pour moi, Sam Lowes et Scott Redding sont deux pilotes qui n’auront probablement plus de place dans le paddock MotoGP 2018. »

Source : Speedweek 



Tous les articles sur les Pilotes : Esteve Rabat, Jack Miller, Sam Lowes, Scott Redding

Tous les articles sur les Teams : Marc VDS Racing Team