Yamaha a apporté un nouveau châssis lors des tests de présaison au Qatar, ainsi que des évolutions concernant l’aérodynamique, parmi lesquelles un nouveau garde-boue avant et des couvre-fourches profilés.

L’usine Iwata a apporté un châssis légèrement différent pour 2021, les pilotes d’usine le testant tour à tour avec la version 2020 afin d’en évaluer son comportement.

 

 

Il s’agit du châssis 2021, qui est très similaire à celui de 2020, mais avec quelques modifications dans les détails les plus fins sur la poutre principale, où se situent les découpes.

 

 

Sur cette photo, on observe le châssis 2020 : les découpes ont légèrement changé, avec un petit morceau ajouté et un autre retiré. Yamaha ne cherche pas à révolutionner son cadre cette année, ils recherchent des gains potentiels sur une base connue, peu importe s’ils sont minimes. Le changement du châssis 2020 à 2021 en est un exemple, Yamaha essayant de trouver les derniers pourcentages pour obtenir le prototype qu’ils désirent.

 

 

Ici, Valentino Rossi utilise le châssis 2020. Même si c’est difficile de le voir ici, les deux zones de découpe sont légèrement différentes de la photo suivante.

 

 

On observe ici les évolutions du châssis 2021, testé par Fabio Quartararo.

 

 

Yamaha a également travaillé sur l’aérodynamisme, avec un garde boue avant très allongé.

Il est intéressant de noter qu’il ne couvre plus le haut du pneu avant, une idée que nous avons déjà vue lorsque KTM a dévoilé un garde-boue différent l’année dernière qui favorisait le maintien de la température du pneu avant.

 

 

Le garde-boue intègre également de nouveaux couvre-fourches. Ducati a fréquemment utilisé ces protections profilées, avec l’objectif de lisser l’air autour des tubes de fourches pour qu’il atteigne le radiateur plus rapidement et sans turbulences.

L’avantage est un meilleur refroidissement et peut-être une meilleure vitesse de pointe car il maintient l’air avec une pression plus élevée, de sorte qu’il se déplace plus rapidement. Cette petite pièce aérodynamique semble montrer que Yamaha travaille sur l’aérodynamique pour obtenir des gains en termes de vitesse de pointe.

Photos : Dorna



Tous les articles sur les Teams : Movistar Yamaha MotoGP, Petronas Yamaha Sepang Racing Team