Tout comme en MotoGP avec les trois sortes de pneus proposés à l’avant et à l’arrière par Michelin, les concurrents du Championnat du monde WorldSBK se doivent de faire le bon choix de pneus Pirelli en Superbike.

Et comme en MotoGP, le manufacturier italien communique à l’issue de chaque journée pour savoir avec précision ce qui s’est passé dans ce domaine.
Álvaro Bautista (Aruba.it Racing – Ducati) a remporté le trois courses du weekend catalan, mais pas avec les mêmes pneus.
Découvrez-en plus…

SAMEDI :

CONCENTRATION SUR LA SUPERPOLE
WorldSBK (asphalte : 23°C / air : 19° C)
Première pole position en Championnat du monde FIM de Superbike pour Iker Lecuona qui offre également au Team HRC sa première pole de la saison, six ans après la dernière obtenue en 2016 avec Michael Van Der Mark en Thaïlande. Derrière l’Espagnol, on retrouve les pilotes Kawasaki Alex Lowes, deuxième, et Jonathan Rea (Kawasaki Racing Team WorldSBK), troisième, tandis que l’Italien Andrea Locatelli (Pata Yamaha with Brixx WorldSBK) a pris la quatrième place sur la grille. Les quatre premiers pilotes qualifiés ont réalisé leurs meilleurs temps en utilisant le SCQ à l’arrière et le SC1 B0570 à l’avant qui, dans cette manche, ne peut être utilisé que pour les qualifications et la course du Superpole. Naturellement, tous les pilotes ont utilisé la solution SCQ à l’arrière lors des qualifications.

LES PNEUS EN ACTION DANS LA COURSE 1
WorldSBK (asphalte : 28°C / air : 22° C)
Álvaro Bautista (Aruba.it Racing – Ducati) prouve une fois de plus qu’il est en grande forme et qu’il est l’homme à battre dans la lutte pour le titre de champion de 2022. Après s’être élancé de la cinquième position sur la grille, il est parvenu à prendre la tête de la course immédiatement, la conservant jusqu’à la fin et terminant premier avec une avance de près de 9 secondes sur Jonathan Rea (Kawasaki Racing Team WorldSBK), deuxième, et Garrett Gerloff (GYTR GRT Yamaha WorldSBK Team), troisième et meilleur des pilotes de l’équipe privée. L’Espagnol sur Ducati remporte ainsi sa neuvième victoire de la saison et accroît son avance au classement général du championnat sur Toprak Razgatlioğlu (Pata Yamaha with Brixx WorldSBK), qui n’a obtenu que la cinquième place de la course devant le poleman Iker Lecuona. En ce qui concerne les pneus utilisés par les pilotes dans cette course, les 5 pilotes qui ont terminé en tête ont tous utilisé le pneu de développement SCX B0800 à l’arrière, qui était également l’option qui a recueilli le plus de faveur, avec 20 pilotes sur les 23 de la grille de départ qui l’ont choisi. Lecuona, le poleman, est allé à l’encontre de la tendance en étant le seul, avec Axel Bassani (Motocorsa Racing), à opter pour le SC0. À l’avant, en revanche, plusieurs options ont été utilisées, mais la plus populaire a été la solution de développement SC1 A0843.

 

Giorgio Barbier, Directeur Compétition Moto : « La météo d’aujourd’hui a laissé tout le monde dans l’expectative jusqu’à la dernière minute, mais au final, les qualifications et la course se sont déroulées sur une piste sèche. Le circuit a confirmé son statut de circuit particulièrement exigeant pour les pneumatiques. Nous nous attendions à plus de stress à l’avant, mais l’arrière s’est avéré être le pneu le plus sollicité. C’est pourquoi la gestion des pneus sur ce circuit, surtout en début de course, est d’une importance fondamentale pour éviter d’arriver à la finale avec des pneus trop usés. En Superbike, parmi les composés que nous avons apportés, nous avons vu que le pneu de développement SCX B0800 était sans aucun doute la meilleure option pour l’arrière, alors que pour l’avant, les pilotes ont utilisé différentes solutions avec de bons résultats dans tous les cas. Je dois également souligner que les pilotes ont maintenu un rythme extrêmement élevé. Imaginez que Bautista a été plus d’une demi-seconde plus rapide que dans la course 2 de l’année dernière – la seule sur le sec en 2021. Lors des qualifications, le pneu arrière SCQ et le pneu de développement SC1 B0570 se sont bien comportés, nous devrons donc attendre de voir si quelqu’un essaie de l’utiliser pour la course de la Superpole demain. »


DIMANCHE :

FOCUS SUR LA COURSE SUPERPOLE
(asphalte : 25°C / air : 17° C)
À l’exception des solutions arrière SC0 et SCQ, tous les pneus Pirelli ont été utilisés dans la course Superpole. A l’arrière, le pneu de développement SCX B0800 est resté, comme il l’était dans la Course 1 hier, le pneu le plus choisi sur la grille de départ. Cependant, plusieurs pilotes, dont le vainqueur de la course Álvaro Bautista (Aruba.It Racing – Ducati), le poleman Iker Lecuona (Team HRC) et Philipp Öttl (Team Goeleven), ont décidé d’utiliser le SC0 standard. Ce dernier qui, en terminant sixième, était également le meilleur des pilotes privés, était le seul, à part Eugene Laverty (Bonovo Action BMW), à choisir le SC1 B0570 à l’avant. Le choix du pneu avant était une fois de plus subjectif et pour cette raison, tous les pneus ont été utilisés, la solution de développement SC1 A0674 l’emportant légèrement. Après sa victoire dans la Course 1, l’Espagnol sur Ducati a remporté la Superpole Race devant les pilotes Kawasaki Jonathan Rea, deuxième, et Alex Lowes, troisième.

LES PNEUS EN ACTION DANS LA COURSE 2
WorldSBK (asphalte : 39°C / air : 22° C)
Dans la course 2, la solution de développement SCX B0800 a été une fois de plus le protagoniste absolu à l’arrière. En effet, elle a été choisie par tous les pilotes à l’exception de Xavi Vierge (Team HRC) et Luca Bernardi (BARNI Spark Racing Team) qui ont préféré le SCX standard. A l’avant, comme cela avait déjà été le cas dans la course 1, le pneu de développement SC1 A0843 a prévalu. Ceux qui n’ont pas choisi ce composé ont opté pour l’autre solution de développement SC1, la spécification A0674. Parti en pole position grâce à sa victoire dans la Superpole, Álvaro Bautista a mené la course presque tout seul et en tête tout le temps. Pour démontrer la supériorité de Ducati sur ce circuit, son coéquipier Michael Ruben Rinaldi (Aruba.it Racing – Ducati) a terminé derrière l’Espagnol. La dernière marche du podium est revenue au champion du monde en titre, Toprak Razgatlioğlu (Pata Yamaha with Brixx WorldSBK), qui monte sur le podium pour la première fois lors de ce weekend difficile pour le constructeur d’Iwata.

Giorgio Barbier, Directeur Compétition Moto : « Nous savions que ce serait un week-end exigeant pour les pneumatiques, mais le résultat final est positif. Tout au long des trois jours, plus ou moins toutes les options allouées pour cette manche ont été utilisées et elles ont toutes bien fonctionné. Naturellement, nous avons constaté une usure extrêmement élevée, en particulier pour les pneus arrière, car c’est un circuit qui entraîne une usure rapide des pneus, mais, si nous regardons les temps au tour et les rythmes de course, nous ne pouvons pas dire que cela a eu une grande influence sur la performance et sur le spectacle sur la piste. C’était certainement une manche où le réglage des motos et les compétences individuelles des pilotes pour gérer les pneus ont joué un rôle clé. Ce circuit a également représenté une sorte de test décisif pour les dernières solutions de développement que nous avons introduites plus récemment et nous pouvons dire qu’elles ont passé l’examen avec brio. »

Tous les articles sur les Pilotes : Alvaro Bautista