Marc Márquez quitte la piste de Buriram à la troisième place et avec le sentiment du devoir accompli. Et pour cause : l’homme fort, c’est incontestablement lui. En osmose avec une Honda qui semble déjà totalement aboutie, il est le seul à imprimer un rythme rapide et régulier, si bien que d’aucuns le voient déjà prêt à se lancer à l’assaut de ses dix victoires de rang de la campagne 2014…

Pour autant, le sextuple titré refrène son euphorie en refusant d’aller chercher le meilleur temps au terme d’une séance d’intersaison. A 25 ans, il a gagné en maturité et son team le surveille comme le lait sur le feu. Alors il peut bien laisser filer Zarco et son équipier Pedrosa devant… « Bien sûr, j’ai entendu ceux qui m’ont fait remarquer que j’étais plus lent que samedi. Mais le fait est que je ne suis pas sorti pour aller cherche le chrono. Je me sens bien, je pilote bien, notre simulation de course s’est bien déroulée. Nous étions ici pour apprendre et notamment sur le carénage ».

Il rappelle : « Tout a été parfait. J’ai fait 96 tours samedi et 97 dimanche. On a beaucoup travaillé. C’est moi qui ai fait le plus de tours et qui ai eu le meilleur rythme. Après tant de tours, la fatigue arrive et c’est là que la chute guette. De ce point de vue, mon équipe est attentive et me protège. Nous travaillons dans une ambiance différente et c’est génial ».

« Nous réagissons aussi de façon plus rapide dans la mise au point ». Mais que reste-t-il donc encore à ajuster dans ce tableau parfait ? « Pour moi, le moteur est encore un peu trop agressif. On travaille là-dessus. On avait le même qu’à Sepang. On va sans doute le valider. Mais il faut voir ce qu’il donnerait sur un circuit étroit comme Jerez. Mais nous débutons mieux qu’en 2017. Le châssis est à peu près le même. On entre mieux dans les virages, ce qui aide à mieux freiner. Le moteur est plus puissant, si bien que les chronos viennent plus facilement ».

Sur le bras oscillant en carbone apparu lors de l’exercice, il précise : « on l’avait mis à l’épreuve à Valence et il faut encore en faire la synthèse. L’adhérence est meilleure mais la moto semble plus nerveuse ». Avant de quitter Buriram, le Champion du Monde en titre assure : « je suis prêt pour la saison. Mais j’aurai certainement encore quelque chose à trouver au Qatar ».

Classement de la journée: 

Classement combiné des 3 jours:



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team