Valentino Rossi aime à se confier au micro de Radio Deejay. Il l’avait déjà fait longuement et intimement en personne cet hiver (voir nos articles), et vient de rééditer après le Grand Prix du Qatar, au téléphone, cette fois.

Valentino Rossi: « J’ai toujours éprouvé quelques petites difficultés avec la nouvelle moto. Dès le vendredi, nous avons commencé un peu à l’améliorer, et cela a permis de mettre en place d’autres points, et nous y sommes arrivés pour la course, qui a été très belle. J’ai pris beaucoup de plaisir. Ce fut une belle remontée. Courir avec une moto que je connaissais pas? Pendant le warm-up, nous avons essayé des choses qui ne me plaisaient pas et nous avons décidé de faire le contraire, un peu en avançant dans le brouillard ».

A l’image de l’année dernière, les courses de ce championnat MotoGP 2017 semblent particulièrement ouvertes, avec potentiellement plusieurs pilotes pouvant se battre pour la victoire. The Doctor confirme et dit qu’il est satisfait de cette situation: « Il y a 7 ou 8 pilotes qui peuvent gagner des courses, parce que les motos ont été beaucoup nivelées au niveau performance. La centrale unique a rendu beaucoup plus proche les machines officielles des non-usines. Elles marchent toutes très fort et c’est un championnat très agréable. Les courses sont très agréables et même le dimanche, il y a eu beaucoup de bagarres, avec de nombreux dépassements ».

Un des pilotes qui a surpris l’homme de Tavullia au Qatar est Johann Zarco, parti en tête avec sa Yamaha M1 2016 avant de chuter. Valentino a eu quelques bons mots pour le Français du team Tech3: « Zarco est très bon. Il est parti avec la gomme arrière tendre, et il aurait donc probablement dû ralentir dans les derniers tours, mais nous, les trois premiers, nous nous serions sans doute de toute façon bagarré avec lui et il ne serait pas arrivé loin. Cependant, il a chuté, parce qu’il lui manque un peu d’expérience. Il a de toute façon fait un grand début ».

Enfin Rossi a parlé de Maverick Vinales, son coéquipier et vainqueur à Losail : « nous savions qu’il était très fort, car il est très talentueux et très jeune. Mais j’espérais qu’il soit un peu moins fort que ça et que cela soit un peu plus facile. Au contraire, il semble plus fort que Lorenzo, alors que j’espérais que non. Ce sera difficile, mais ce sera une grande motivation ».



Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Movistar Yamaha MotoGP