Parfois, les mots ne suffisent pas à décrire ce que ressentent les pilotes MotoGP. Il leur faut alors utiliser leurs mains et des sons, pour se faire comprendre de leurs techniciens.

Il en résulte un sujet original et léger que l’on doit à Alpinestar et Crash.net.