Pour la onzième course de la saison, et malgré 250 tours en moins sur le moteur de la Ducati V4 R, le Championnat semblait prendre un aspect relativement défini dans la mesure où aucun constructeur concurrent ne paraissait à même de contrer la suprématie de la Panigale. Les autres machines ne déméritaient pas, mais il était clair qu’il fallait à chaque fabricant repartir de zéro ou presque pour concevoir et construire une machine capable de battre la Rouge. Côté pilote, Bautista était sur le même registre.

Álvaro Bautista précisait que le WSBK n’était pas la voie de garage du MotoGP : « Tout d’abord, il est irréaliste pour un coureur qui est dixième ou douzième du Championnat du Monde MotoGP d’entrer dans le Championnat du Monde Superbike et de gagner. Tout le monde dans la catégorie MotoGP ne gagnera pas ici. Nous avons vu de nombreux pilotes MotoGP dans le passé, même des champions du monde qui n’ont pas gagné les Superbikes. En fin de compte, nous parlons de deux championnats que vous ne pouvez pas comparer. Des motos spéciales sont construites pour le MotoGP et le Championnat du Monde Superbike utilise des machines permettant à tout le monde de conduire sur la route ».

« Je voulais aussi continuer à piloter en MotoGP. Mais ensuite, j’ai eu l’occasion de travailler avec une usine comme Ducati en Championnat du Monde Superbike. Ils me soutiennent beaucoup et m’aident. Ils font tout ce qui est en leur pouvoir pour me rendre heureux. Je suis encore plus heureux aujourd’hui que lorsque j’ai décidé de participer au Championnat du Monde Superbike. J’apprécie la moto et le temps passé avec l’équipe, l’atmosphère est différente ».

Johnny Rea était confiant pour cette course d’Assen : « Je me sens vraiment fort avec la moto, l’équipe m’a donné une bonne préparation et ce samedi matin en a été la confirmation. Malheureusement, nous avons eu un peu de malchance en Superpole, alors voyons ce qui se passera de dimanche avec le nouvel horaire et les positions de départ pour les deux courses ».

Depuis son arrivée aux Pays-Bas, le Britannique Shaun Muir, Team Principal du BMW Motorrad WorldSBK Team, avait placé ses espoirs à Assen : « De toutes les courses de début de saison, Assen est celle que j’attendais avec impatience en pensant que ça pouvait être un très bon week-end pour nous. Markus a eu de très bons résultats ici en Championnat d’Europe Superstock et Tom y a évidemment gagné une course l’année dernière, donc c’est un bon circuit pour lui. Et le point le plus important pour moi est que notre RR y est raisonnablement compétitive. C’est un circuit très technique et sinueux, il y a beaucoup de virages, avec seulement une ligne droite où nous souffrons un peu. De manière générale, l’ambiance est que nous avons fait des pas en avant en Aragón et qu’Assen est un circuit positif pour nous ».

Splendide course pour Bautista

C’était avec les emplacements sur la grille de départ déterminés par la Superpole du samedi que les pilotes de cette Course 3 se rangeaient, contrairement à l’habitude où c’est en fonction des résultats de la « Course 2 Superpole » du dimanche matin. La température avait légèrement augmenté, atteignant à peine les 9° pour l’air et les 15° pour l’asphalte.

Le plus rapide en action au départ était Alvaro Bautista devant Johnny Rea qui doublait rapidement l’Espagnol. Michael van der Mark occupait la troisième position devant Leon Haslam et Alex Lowes.

Ce groupe de cinq pilotes devançait Davies, Reiterberger, Razgatlioglu et Sykes. Rea résistait avec ardeur à Bautista, tandis que van der Mark restait en leur compagnie d’Haslam, Lowes et Davies.

Malgré ses efforts, Bautista ne parvenait pas à doubler Rea, tandis que Chaz Davies se faisait de plus en plus menaçant en troisième position. Davies réalisait d’ailleurs le meilleur temps en course en 1’35.506.

A 16 tours de la fin, Bautista doublait Rea, bientôt imité par Davies. Derrière les deux Ducati, Rea avait fort à faire pour contrer les assauts des Yamaha de van der Mark et de Lowes.

Rea réussissait à redoubler Davies et à s’emparer de nouveau de la deuxième position, à 1.098 de Bautista. Alex Lowes passait en troisième position devant Davis, van der Mark et Haslam.

Bautista creusait l’écart devant Rea, mais le Nord-Irlandais restait menaçant pour l’Espagnol. Lowes précédait son coéquipier van der Mark pour la troisième place, tandis que Davies cinquième contenait les assauts d’Haslam.

Van der Mark réussissait à passer son équipier Lowes, avec une très belle lutte entre les deux R1. Le Néerlandais était très motivé chez lui, mais l’Anglais ne renonçait absolument pas à la troisième marche du podium. Une belle lutte derrière opposait pour la cinquième place Davies, Haslam et Reiterberger.

A 5 tours de la fin, Bautista possédait 3.5 d’avance sur Rea. Van der Mark faisait mieux que défendre sa troisième place face à Lowes car il revenait dans la roue de Rea, et la deuxième place était loin d’être jouée.

Johnny Rea semblait avoir du mal à finir la course et ses pneus donnaient des signes de fatigue à 3 tours du drapeau à damier. Michael van der Mark en profitait pour le doubler, à la plus grande joie de ses supporters néerlandais. Rea tentait tout ce qu’il pouvait pour résister, mais sa Kawasaki bougeait beaucoup alors que la Yamaha faisait preuve de plus de stabilité.

Finalement Alvaro Bautista remportait sa onzième course consécutive tandis que pour la deuxième position Michael van der Mark résistait de justesse à Johnny Rea. Lowes terminait quatrième devant Davies et Reiterberger.

Résultats de la Course 3 :

Classement provisoire du Championnat du Monde :

Photos : worldsbk.com, équipes et constructeurs

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :