pub
Toprak Razgatlioglu

Les négociations entre Yamaha et Toprak Razgatlioglu à propos du renouvellement de leur collaboration pour 2024 et au-delà sont en cours en Catalogne, site qui reçoit la quatrième manche du championnat WSBK ce week-end. Jusqu’à samedi après-midi, elles étaient considérées comme une simple formalité avant le coup de tonnerre déclenché par le manager Kenan Sofuoglu qui a comme renversé la table. « J’ai rejeté l’offre de Yamaha » clamait l’ancien quintuple Champion du Monde Supersport. Ce dimanche, Yamaha répond.

Sur la situation entre Toprak Razgatlioglu et Yamaha, Kenan Sofuoglu s’est montré assez remonté contre la firme d’Iwata : « il ne nous offre pas ce que j’imaginais. J’avais dit à Yamaha que je voulais un engagement ce week-end en Catalogne, et que je ne parlerai à aucun autre constructeur d’ici là.  Maintenant, je parle aussi aux autres. J’ai une offre de BMW et je discute également avec Kawasaki et des constructeurs en MotoGP. Toprak jouit d’une haute opinion chez BMW. Je n’ai pas d’offre de Honda ». Il ajoutait sur Speedweek : « Toprak n’est pas entièrement satisfait de Yamaha pour le moment, donc nous ne voyons pas le meilleur Toprak actuellement. Je ne vais rien précipiter, nous ne déciderons peut-être pas où va Toprak avant l’été ».

Un coup de froid fâcheux car à Barcelone se trouve un certain Tetsu Ono, General Manager Motorsport Strategy Division de Yamaha Motor. Un invité rare en WSBK et manager de haut niveau qui a annoncé il y a quelques jours à peine le contrat d’ambassadeur avec Valentino Rossi. C’est une autre annonce, celle du renouvellement de son champion du monde 2021 de WSBK qu’il espérait sans doute faire ce week-end. Pour le moment, c’est raté.

La proposition de Yamaha ferait de Toprak Razgatlioglu le pilote le mieux payé du WSBK

Yamaha a réagi à cette douche froide dans les colonnes de Corsedimoto.  « Nous avons fait une offre conséquente, pour lui montrer à quel point nous tenons à lui », a ainsi déclaré Andrea Dosoli, responsable des activités sportives de Yamaha Europe. Le manager reste vague sur le montant de la somme proposée au Turc , « mais c’est un bon montant, car la compétition pour gagner est grande… ».

Le site croit savoir que ledit montant est de 1,5 million d’euros la saison.  Ce serait quatre fois le salaire qu’Alvaro Bautista a arraché à Ducati pour le renouvellement 2024, ce qui placerait le Turc comme le pilote le mieux payé de tout le Superbike. Le second serait Jonathan Rea, qui émargerait à 1,2 million chez Kawasaki, sans parler de primes substantielles. Mais pour ce qui est de Toprak, BMW serait prêt à mettre sur la table bien plus.  Reste que Yamaha Europe a comme allié la très puissante filiale turque, qui pousse à la conclusion très prochaine de l’accord. Enfin, Toprak a demandé un engagement pluriannuel, pas seulement sur deux ans. Et Yamaha a dit oui. Mais pas encore le Champion du Monde 2021 de la catégorie réservée aux machines issues de la série.

Toprak Razgtalioglu, Superbike

 

Tous les articles sur les Pilotes : Toprak Razgatlioglu

Tous les articles sur les Teams : Yamaha WorldSBK