Steven Odendaal a remporté sa deuxième course en Espagne, devant Raffaele de Rosa et Jules Cluzel, auteur d’une sublime remontée qui l’a vu un temps occuper la tête de course.

Après la première victoire de Steven Odendaal hier lors de la Course 1, les pilotes du Supersport ont repris du service peu après-midi avec la seconde course de la catégorie disputée sur le circuit de Motorland Aragón.

Les conditions de piste n’ont que peu changé par rapport à celles observées lors des séances de Superbike plus tôt dans la matinée, l’asphalte étant encore très gras et humide. De quoi réserver 15 tours plein de suspens, d’autant plus que Jules Cluzel, auteur de sa 22e Superpole samedi avant d’être victime d’un accrochage avec Niki Tuuli en course, a dû prendre le départ de l’épreuve depuis le dernier emplacement sur la grille, la faute à un problème de pression des pneus.

Une première ligne dépourvue de ses principaux pensionnaires

La première ligne n’a d’ailleurs pas été dépourvu que du pilote français, Tuuli étant lui forfait pour la course en raison d’une commotion cérébrale détectée suite à son accident avec Cluzel la veille.

Ces deux absences ont donc propulsé Philipp Öttl à la première place de fait sur la grille, mais l’Allemand n’en a pas profité bien longtemps. Deux virages précisément, ce dernier perdant l’avant de sa machine dans le premier droite, à l’instar de Federico Caricasulo juste derrière lui.

Cela a ouvert la voie à Marc Alcoba, qui n’en demandait pas temps, avant que celui-ci ne soit vite rattrapé par Christoffer Bergman, qui allait dès lors prendre ses quartiers en tête du classement. Derrière eux, le spectacle a été assuré par Randy Krummenacher qui, parti de la 13e position, est dans un premier temps remonté en troisième position avant de baisser pavillon pour rentrer progressivement dans le rang.

La troisième place laissée vacante, c’était au tour d’Odendaal d’en prendre possession, mais le Sud-Africain a vu sa position vite menacée par un Cluzel intenable et bien décidé à conjurer le destin après les coups du sort survenus plus tôt dans le weekend.

Sublime remontée de Cluzel

Après s’être élancé de la dernière position sur la grille, c’est-à-dire la 25e, l’Auvergnat pointait déjà à la 14e place à l’issue de la première boucle. Il a maintenu par la suite un rythme de damné pour remonter à mi-course aux portes du podium, appliquant une grosse pression sur Odendaal donc.

Le danger s’est précisé au début du 10e tour, lorsque le Français a porté une attaque imparable sur le Sud-Africain, mettant à présent Alcoba dans son viseur. L’Espagnol n’a pas résisté longtemps, donnant l’opportunité au tricolore de se lancer à la poursuite de Bergman, qui entretemps avait eu tout le loisir de creuser l’écart et de mener avec trois secondes d’avance. Le Suédois a lui aussi cédé rapidement, dès le tour suivant, laissant également Odendaal s’engouffrer pour s’emparer de la deuxième position et de Hannes Soomer pour la troisième.

La doublette pour Odendaal

Mais alors que toute la course avait jusqu’ici été à son avantage, Cluzel a commencé à payer la rançon de sa grosse attaque, voyant Odendaal revenir sur lui à grandes enjambées, bien suivi par Soomer et Raffaele de Rosa. Le Français a finalement dû s’incliner à deux tours du but, laissant le Sud-Africain filer vers sa deuxième victoire du weekend et dans la catégorie, réalisant ainsi un carton plein sur le Motorland Aragón, au terme d’un duel épique face à De Rosa.

Cluzel a, quant à lui, tenu le rythme jusqu’au bout, mais n’a pu se mêler réellement à la lutte pour la victoire, trop occupé à contrer le retour derrière lui de Soomer. Le Français peut tout de même se féliciter d’un podium acquis après s’être élancé depuis le fond de grille.

Résultats Course 2 – Supersport – Aragón :

Crédit classement et photos : WorldSBK.com



Tous les articles sur les Pilotes : Jules Cluzel