pub

Un pari similaire dans des conditions similaires nous donne pas toujours un résultat similaire, et c’est l’enseignement qu’il faut tirer de la première course des Supersport à Assen, où Valentin Debise (Evan Bros. WorldSSP Yamaha Team) monte sur la troisième marche du podium en ayant adopté la même stratégie que le vainqueur de la course 1 des Superbike, Nicholas Spinelli.

Mais reprenons là où nous en étions restés hier, avec seulement 20 pilotes qualifiés sur la grille, à cause du timing parfait de Stefano Manzi (Pata Yamaha Ten Kate Racing) lors de la Superpole…

Ce matin, à la faveur d’un warm up exceptionnellement qualificatif, ce nombre s’est élevé à 31, n’éliminant finalement que trois pilotes.

Au départ de la course des Supersport, les pilotes ont trouvé la piste dans les mêmes conditions que leurs grands frères des Superbike : la moitié du circuit de 4542 mètres complètement mouillée, l’autre quasiment sèche, du moins sur la trajectoire. Et comme en Superbike, les choix de pneumatiques ont été divers entre les slicks et les pneus pluie (pas d’intermédiaires en Supersport), d’autant que dans les averses avaient cessé bien avant le départ des deux courses.

La similitude s’est poursuivie avec l’entame de la course des Supersport où, à l’image de Nicholas Spinelli prenant une avance de 24 secondes sur son plus proche poursuivant en Superbike, Valentin Debise, équipé en pneus pluie, s’est retrouvé en tête après 4 tours mis pour se débarrasser d’autres pilotes en SCR1, comme Tom Edwards (D34G Racing WorldSSP Team), Luke Power (Motozoo ME AIR Racing) et Jorge Navarro (WRP-RT Motorsport by SKM-Triumph).

Pendant ce temps-là, les homme des trois premières lignes, dotés de pneus slicks, rétrogradaient peu à peu, jusqu’à ce que la tendance ne s’inverse, une fois la mi-course franchie.

Adrian Hertuas (Aruba.it Racing WorldSSP Team), descendu jusqu’à la 14e position, entamait alors une splendide remontada tout d’abord dans la roue de Stefano Manzi, en dépossédant Valentin Debise du meilleur tour en course.

Sur un rythme endiablé, l’Espagnol faisait la jonction avec le Français à deux tours de l’arrivée avant de le dépasser sans coup férir pour s’envoler vers une deuxième victoire bien méritée.

 

Dans le dernier tour, Stefano Manzi fondait également sur l’Albigeois pour le dépasser dans la célèbre chicane juste avant l’arrivée.

 

Contrairement à Nicholas Spinelli en Superbike, il n’y a pas eu de drapeau rouge pour interrompre prématurément la course des Supersport, et c’est bien cette incertitude permanente qui crée le suspense que nous aimons tous.

Qualifié 22e et parti en slicks, Lucas Mahias (GMT94 Yamaha) termine 9e.

Résultat de la course 1 des Supersport à Assen : 

Crédit classements : WorldSBK.com