Après le tragique accident routier qui avait causé le décès d’Angel Nieto, l’autopsie du médecin légiste avait établi que la lésion cérébrale traumatique et donc la cause de la mort était le défaut d’attache du casque. Le juge a alors  acquitté la conductrice. La famille de l’ex pilote fait appel.

Pour mémoire, Angel roulait sur son quad quand il a été percuté par derrière par une voiture, puis éjecté de son quad en se frappant la tête sur la chaussée. Il venait de ralentir pour sortir de la route et tourner à droite, mais ses feux de signalisation arrière étaient invisibles car recouverts de boue.

Le juge instructeur d’Ibiza a classé l’affaire. La conductrice de la voiture a été acquittée parce qu’elle n’a commis aucun crime, a estimé la Cour supérieure de justice des Baléares. Le juge a estimé qu’elle n’avait fait qu’une légère faute.

Ce n’est pas du tout l’avis de la famille Nieto qui contre-attaque. Elle a interjeté appel de l’affaire ouverte en raison du décès.

La Cour d’Instruction numéro 2 d’Ibiza avait justifié le rejet de l’affaire en considérant, entre autres, que Nieto était décédé parce qu’il n’avait pas correctement attaché son casque. D’après sa famille, « cette conclusion n’a été obtenue à partir d’aucun test objectif » et que, « de toute façon, le fait que le casque n’était pas attaché n’a rien à voir avec la cause de l’accident ».

L’appel souligne également les « contradictions et insuffisances très importantes dans le rapport de la Garde civile » et demande que l’affaire soit rouverte.

Photos © motogp.com et lasexta.com

Source : Marca.com

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :