Cette conférence pré-événement de l’édition 2017 du Grand Prix d’Argentine réunissait Maverick Viñales (SPA-Yamaha), Andrea Dovizioso (ITA-Ducati), Valentino Rossi (ITA-Yamaha), Marc Marquez (SPA-Honda), Aleix Espargaro (SPA-Aprilia) et Scott Redding (GBR-Ducati)

Comme à notre habitude, nous vous proposons une traduction intégrale “brute” des propos de Valentino Rossi, sans aucune mise en forme ou déformation journalistique.


350 grands prix, c’est un record incroyable…

” Oui, beaucoup beaucoup de courses, beaucoup beaucoup de temps ici, et j’en suis fier. Mais le nombre de courses n’est pas très important, mais la qualité oui. Le nombre de victoires ou de podiums est plus important.

Nous allons donc essayer de partir, ici en Argentine, en nous basant sur la course du Qatar. Je pense que lors du premier week-end de course, nous avons beaucoup amélioré le feeling de la moto. Au final, la course a presque été une surprise pour nous, et n’a pas été si mauvaise, car démarrer avec un podium est toujours important, et également, je n’étais pas très loin des deux premiers. J’aime ce circuit, le tracé est très intéressant et c’est également amusant d’y piloter une MotoGP. Depuis 2014, j’ai toujours fait de bonnes courses, mais comme les autres gars l’ont dit, on doit comprendre les conditions de la piste car, l’année dernière, c’était très difficile, la piste était très sale dès le vendredi, puis nous avons également eu une mauvaise météo, et nous espérons donc de meilleures conditions pour essayer de travailler d’une meilleure façon. ”

Que pensez-vous de Maverick et du niveau de la compétition ?

” Oui, vous savez, vous avez peut-être maintenant 10 pilotes et 10 motos qui peuvent se battre pour le podium ou pour rester devant à chaque séance d’essais. Il est donc très important de souffrir un petit peu moins comparé aux séances d’essais au Qatar. Au Qatar, nous n’avons également fait aucune qualification et cette fois, ce sera la première qualification de l’année, nous essaierons de nous qualifier dans le top cinq et nous verrons. ”

Après le Qatar, pouvez-vous dire que votre problème avec le train avant est terminé ?

” Concernant le train avant, nous avions déjà fait un bon pas en avant entre jeudi et vendredi. Mais ensuite (balancement de la tête), nous avons dû faire face à quelques autres problèmes. J’espère que oui, mais vous savez, chaque circuit est différent. Mais nous essaierons d’être plus compétitif dès la première séance. ”

Michelin a apporté une nouvelle spécification pour le pneu avant. Vous attendez-vous à ce que cela puisse vous aider à résoudre votre problème ?

” Oui, je sais que Michelin apporte un pneu avant avec une plus vieille carcasse, un peu plus rigide. Quand j’ai parlé de mon problème concernant le train avant avec Michelin, en début de saison, ils m’ont dit que j’étais le seul. Mais (rires), s’ils apportent ce pneu, peut-être qu’il y a d’autres pilotes qui ont le même feeling que moi. Quoi qu’il en soit, nous avons amélioré au Qatar mais ce sera très intéressant d’essayer ce pneu ici pour comprendre si le feeling sera meilleur ou pas. ”

Durant les tests, vous avez eu des problèmes, mais vous avez toujours une carte pour le dimanche. Comment expliquez-vous ça ?

” Vous savez, travailler durant un week-end de course est toujours différent comparé aux tests, mais c’était de ma faute car j’ai besoin de plus de temps pour comprendre cette moto, comparé à Maverick, j’ai besoin de plus de kilomètres. Mais nous avons bien travaillé, en particulier durant le week-end et nous sommes arrivés à un bon niveau pour le dimanche. Maintenant, nous essayons de repartir de ce point. ”

Question Média Social (nouveauté): Préféreriez-vous sauter en parachute avec Jack Miller ou être passager de Cal Crutchlow lors d’une poursuite à haute vitesse ?

” J’ai fait du parachute, une fois, il y a peut-être 15 ans avec Gibernau à Barcelone. Je crois qu’il a essayé de me tuer (rires). Mais j’ai eu de la chance et ça s’est ouvert et j’ai été sauvé. Sauter avec Jack ? C’est un peu risqué (rires). Et quoi avec Cal ? ”

Une poursuite à haute vitesse…

” Avec Cal au volant ? Non, non, non, saut en parachute avec Jack (rires). ”

Crédit photo: MotoGP.com

 

Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Movistar Yamaha MotoGP