Hein, comment, pardon ? On aurait oublié un épisode ? Non, rassurez-vous, rien n’a encore bougé sur le front des transferts mais les mouvements de troupes y sont toujours aussi intenses. Lorenzo chez Ducati, certains en ont déjà fait un secret de polichinelle alors que Valentino Rossi en marionnettiste expérimenté tire les ficelles. En ne ratant pas une occasion de mettre à l’honneur un Viñales loin d’être un bouffon.

Depuis l’entame de cette saison, le Doctor est dithyrambique sur un Maverick Viñales qu’il verrait bien comme son futur assistant. A Austin, au terme d’une première journée qui a vu l’Espagnol à la Suzuki s’installer dans le trio de tête, celui qui pointe sixième derrière son actuel équipier Lorenzo a félicité l’homme d’un Davide Brivio qu’il connait aussi parfaitement : « je pense que Viñales a démontré aujourd’hui qu’il pourra rester avec les hommes de tête durant toute la saison. C’est le troisième circuit différent de l’année, et la Suzuki est là avec lui. Il pilote très bien, il est intelligent et il a compris comment il fallait utiliser une MotoGP. Je suis certain que lui et sa moto vont beaucoup progresser ».

C’est quasiment un adoubement, un quitus lui assurant sa place chez Yamaha. « La Suzuki a certes progressé mais il est aussi vrai que Viñales est plus rapide qu’Aleix Espargaró, ce qui veut dire qu’il a trouvé la façon d’exploiter au mieux la moto ». Alors ? Alors, les compliments faits, il faut poser les fondamentaux d’une future collaboration : « que Lorenzo reste ou que Viñales vienne, il n’y aura pas de différence. Mais il est vrai qu’avec Viñales se sera plus difficile qu’avec un Pedrosa ou un Iannone car il est très jeune et très talentueux. Il va devenir un des meilleurs pilotes du MotoGP très vite ». Certes, mais le passage de flambeau devra se faire dans les règles. On rappellera que Valentino Rossi a déjà renouvelé pour deux ans sa relation avec Yamaha.