Aurait-il remporté le Grand Prix de Grande-Bretagne s’il n’y avait pas eu ce drapeau rouge à quelques encablures de l’arrivée ?

Nul ne le sait, mais toujours est-il qu’Aron Canet a réalisé une superbe remontée à Silverstone après s’être élancé de la 16e position sur la grille de départ. Du coup, il s’est imposé au nez et à la barbe des deux autres principaux prétendants au titre mondial que sont Joan Mir et Romano Fenati, et qui étaient fort occupés à batailler contre un Jorge Martin boîtant encore mais à 100 % sur sa moto et un Gabriel Rodrigo en pleine spirale ascendante.

Au final, Aron Canet, en remportant sa troisième victoire de la saison (après Jerez et Assen) juste devant son coéquipier Enea Bastianini, s’empare de la seconde place du championnat au détriment de Romano Fenati, 64 points derrière l’inaccessible Joan Mir.

Arón Canet :  « Je suis vraiment heureux de cette troisième victoire de la saison. Nous sommes de mieux en mieux dans de nombreux domaines et je suis régulièrement aux avant-postes. J’ai néanmoins connu une course difficile, car je m’élançais de la 16e place sur la grille. Mais j’ai pu remonter dans la hiérarchie jusqu’à rejoindre le groupe de tête. J’ai ensuite étudié les pilotes et j’ai remarqué que Martín avait le meilleur rythme. J’ai donc fermé les portes lorsqu’il menait pour voir si nous étions en mesure de creuser l’écart. Ce fut impossible, mais j’ai malgré tout pu le passer. Dans les derniers tours, certains avaient l’occasion de reprendre l’avantage, mais je savais que je pouvais me battre pour gagner, et c’est ce que j’ai fait. Il y a ensuite eu le drapeau rouge, lequel m’a donné la victoire puisque je menais le tour précédent. »