Malgré les apparences et les très bons résultats français, toutes disciplines confondues, la situation du sport motocycliste reste fragile en France, à cause de nombreuses menaces qui pèsent sur lui. C’est pourquoi nous restons toujours attentifs à ce qui se passe au niveau national et publierons d’ailleurs prochainement notre propre dossier.

En attendant, voici la page  de France Moto Magazine concernant la réélection de Jacques Bolle à la tête de la FFM. Une prolongation qui va permettre de continuer , entre autre, le bras de fer avec les assureurs d’événements sportifs, de prolonger les investissements  dans les différentes disciplines ainsi que d’ouvrir le chantier de la régionalisation. Un numéro que vous pouvez télécharger ici gratuitement.


ffm1

L’Assemblée Générale de la Fédération Française de Motocyclisme (FFM) a procédé au renouvellement pour 4 ans de son équipe dirigeante.

Sur proposition du Comité Directeur, nouvellement élu, l’Assemblée Générale a reconduit Monsieur Jacques Bolle à la Présidence de la FFM pour le mandat 2016-2020.

Jacques Bolle : ʺJe tiens tout d’abord à remercier les membres du Comité Directeur et de l’Assemblée Générale pour leur confiance renouvelée pour ce troisième et dernier mandat. La Fédération est en excellente santé et s’inscrit dans une véritable dynamique que je compte poursuivre.

Je vais consolider les actions entreprises depuis plusieurs années et qui portent leurs fruits : l’aide et le soutien de nos 1280 clubs, le développement de l’offre de pratique tant en compétition qu’en loisir, la structuration de nos Ligues Régionales, l’aide aux pilotes de haut niveau, le rachat de circuits…

Les menaces environnementales, juridiques et assurantielles sont toujours présentes. L’équilibre pour contenir les coûts reste précaire sur le plan de l’assurance pour nos clubs et nos licenciés. Il convient de rester vigilant et combatif afin de pérenniser notre sport. A ce titre, le travail engagé sur la sécurisation des circuits est essentiel.

Je continuerai à faire de la défense de la moto ma priorité, en portant partout le fer contre ceux qui veulent réduire notre liberté et limiter cette passion qui nous anime.

Enfin, le chantier de la régionalisation est à ouvrir. Il faut y voir une opportunité pour nos territoires et nos clubs avec un objectif de nous rendre plus forts.”

 

Tous les articles sur : Jacques Bolle