1/ Johann, vous êtes double champion du Monde Moto2 et vous arrivez dans l’élite des Grands Prix en MotoGP. Mais vous êtes également avec Laurent Fellon à l’origine d’une belle initiative pour les jeunes avec l’Ecole ZF Grand Prix, désormais soutenu par la FFM. Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur cette école ?

Cette école a ouvert ses portes en 2012. Après avoir relancé la Coupe Yamaha 125cc, Laurent voulait donner l’opportunité de rouler aux plus petits, dès le plus jeune âge avec le fameux PW 50 qui est une moto facile d’utilisation et très bien équilibrée. Ensuite, après deux ans d’entraînement régulier avec les enfants, on a pu mettre en place notre championnat ZF Grand Prix en 2014.

2/ Que représente cette école pour vous et quel est votre objectif pour les 2/3 années à venir ?

Ce que l’école représente à nos yeux, c’est de pouvoir instaurer une méthode d’apprentissage et de pratique à la compétition moto vitesse. J’étais peu doué petit et, avec du travail et de la méthode, je suis maintenant le meilleur pilote français ! On aimerait donc transmettre ce vécu et faire partager notre savoir.

3/ Pensez-vous qu’il soit d’ores-et-déjà possible de voir arriver en Grand Prix des jeunes issus de l’école ZF Grand Prix ?

Il faut laisser le temps au temps. Les Grands Prix seront joignables d’ici 5, 7 voire 10 ans pour les élèves qui réussiront le mieux leur chemin.

4/ Lorenzo Fellon, le fils de Laurent âgé de 12 ans, arrive en Pré-Moto3 en 2017. Pensez-vous qu’il sera le premier pilote issu de votre école à éclore et intégrer le haut niveau?

Je l’espère de tout cœur. Il est en effet actuellement le pilote le plus apte à atteindre le haut niveau en raison de son âge et de ses capacités.

5/ Enfin, pour parler plus précisément du Grand Prix de France, que représente-t-il pour vous ?

Le Grand Prix de France représente de la pression que tous pilotes français pensent gérer mais qui en fin de compte nous empêche de nous détendre, de nous concentrer sur un objectif clair et de prendre du plaisir avant tout. L’expérience est utile dans tous le cas, je souhaite me régaler en 2017 et partager de bons moments avec les fans tout autour !

Le Grand Prix de France soutient l’école ZF Grand Prix depuis sa création

Tous les articles sur : Johann Zarco