Avant même que le site paddock-GP n’existe, notre parcours journalistique nous avait déjà entraîné à suivre de près toutes les initiatives françaises en matière de sport moto qui pouvaient susciter des vocations et favoriser l’ascension de nos jeunes pilotes vers les Grands Prix.

Nous avons fait de même lors de la saison 2016, en nous intéressant aux diverses avancées en ce domaine, à commencer par l’Ecole itinérante Vitesse et le championnat de France Objectif Grand Prix, deux des initiatives de la Fédération Française de Motocyclisme qui nous semblent intéressantes, mais aussi les Journées Détection de la FFM qui rassemblent un grand nombre de pratiquants, qu’ils soient débutants ou plus confirmés.


 1/ l’Ecole de Motocyclisme Itinérante Vitesse de la FFM

 “Si vous ne venez pas à la moto, la moto ira à vous !” C’est un peu le crédo de cette autre initiative de la FFM qu’est l’Ecole de Motocyclisme Itinérante Vitesse de la FFM.

En effet, afin de faire découvrir au plus grand nombre ce que peut être la pratique moto, et le sport motocycliste, une structure a été mise en place en 2015, accessible aux enfants de 6 à 13 ans et encadrée par du personnel brevetés d’État.

28

Elle se déplace sur différents circuits français en fournissant motos et équipements, le tout à un tarif très attractif variant entre 30 et 60 euros en fonction des circuits utilisés et des moto-clubs qui s’investissent concrètement dans ces opérations.

Que les enfants n’aient jamais pratiqué ou qu’ils viennent déjà d’une autre discipline, comme le cross, ils trouvent ainsi les conseils et tout le matériel pour goûter à la vitesse en toute sécurité.

Initiée il y a deux ans, l’opération a pris de l’ampleur en 2016, à tel point que certains circuits sont en passe de sédentariser le concept.

De 9 dates en 2015, et devant le succès rencontré, l’Ecole itinérante est ainsi passée à 17 rendez-vous programmés cette année, et la demande est toujours plus forte.

Nous avons côtoyé cette prise de contact des enfants avec la moto sur le circuit Carole et sur le circuit d’Alès: il était évident que les yeux brillaient de bonheur, une fois le premier stress passé (voir galerie photos en fin d’article). Ecoute des conseils, application et concentration venaient immédiatement porter leurs fruits, constituant ainsi une excellente leçon de vie, tout comme le fait de surmonter l’éventuelle première petite cabriole, une fois les larmes de vexation essuyées : “je suis tombé, mais je veux recommencer”.

Les parents, eux, étaient partagés entre l’observation bouche ouverte et la prise de photos au téléphone portable. Pour tout le monde, la récompense a été les tours du circuit Carole, en lieu et place du plateau délimité par les cônes.

Opération réussie : tout le monde était ravi, et certains parmi les plus aguerris s’orientent déjà vers la suite logique,  à savoir le Championnat de France 25 Power FFM.

18

Du côté des intervenants, nous avons cette fois interrogé Mike Di Meglio – Champion du Monde 125cc en 2008, qui a participé à plusieurs prestations de l’Ecole itinérante.

mike-di-meglio_0-big

Mike Di Meglio: “J’ai commencé cette expérience il y a deux ans sur le circuit de Muret. Je voulais partager ma passion de la moto et donc faire découvrir la moto aux jeunes. Comme dans une sorte de centre aéré où ils viennent et découvrent un sport, avant de voir si ça leur plaît. Quand les gens regardent ça de l’extérieur, ils pensent que ce n’est pas abordable en terme de tarifs. Donc avec la FFM et le circuit de Muret, on avait réussi à avoir des prix très abordables pour que l’on puisse toucher un maximum de personnes.
Tout s’était très bien passé et on a eu beaucoup de très bons retours.
On a donc rajouté des dates l’année dernière, et j’ai participé deux fois sur le circuit de Pau, et une fois sur le circuit de Muret. Une fois de plus, ça a très bien fonctionné et c’était super de voir le sourire des enfants, de voir comment ils ont évolué en partant souvent de zéro, comment ils ont progressé run après run, et de les aider à s’améliorer. Le but, c’est de faire que quand ils repartent, ils se soient bien amusés et repartent avec la banane.”

Cela doit être impressionnant de rouler sous le regard de Mike Di Meglio. Certains viennent spécialement pour te demander des conseils ?

“Oui. Il y en a certains qui s’entraînent déjà pas mal avec leurs parents et qui viennent pour que j’essaie de leur faire passer des petits déclics. En plus, en fin de journée, j’essaie de rouler avec eux et là, ils sont super contents.”

Tu es donc repartant pour cette année ?

“Oui, toujours pareil. On a des dates pour Pau et pour Muret. Le but est vraiment de faire découvrir la moto et on en n’est pas encore à faire quelque chose de plus fréquent. Après, s’ils prennent goût à la moto, il y en aura certains qui s’inscriront dans des championnats comme le 25 Power.
Travailler avec les enfants, je ne connaissais pas du tout, mais ça me plaît énormément. J’ai découvert ça il ya deux ans et ça m’a beaucoup plu, d’autant que j’ai deux petits garçons, un de cinq ans et un de un an. Mon plaisir est d’expliquer la moto, accélérer, freiner, et de voir le bonheur dans leurs yeux. Ils ont captivés par ce qu’on leur dit, se débrouillent très vite, et c’est très gratifiant de voir ça.”

 

   

 2/ Le Championnat de France 25 Power

Si les enfants prennent goût au sport moto de vitesse, après être passés par l’Ecole itinérante ou pas, ils ont la possibilité de participer aux différents Championnat de France 25 Power.

25p

Comme nous avouons ne pas les connaître, nous avons demandé à Alain Bronec de nous éclairer sur le sujet : “le championnat 25 Power est le premier championnat de France de vitesse que les enfants peuvent faire à partir de sept ans. Comme à cette période là de leur vie, les enfants évoluent très vite, il y a plusieurs groupes qui correspondent à des âges et des cylindrées différentes, mais chaque groupe est un championnat en lui-même et donne le droit de concourir pour un titre de Champion de France. Le 25 Power regroupe donc des débutants, ou presque débutants, jusqu’aux pilotes aguerris qui passeront en Championnat Objectif Grand Prix ou en coupes de marque par la suite. Concernant les enfants, car il existe aussi des groupes pour les adultes, il y a trois groupes et ça débute avec des 65cc 2 temps ou des 110cc 4 temps.
Le championnat comporte neuf dates en 2017, réparties un peu partout en France, qui se déroulent sur des pistes de karting. Généralement, les enfants débutent avec un niveau extrêmement faible mais se prennent au jeu et progressent très vite au fil des mois et des années. Quand ils ont l’âge de passer en championnat de France Objectif Grand Prix (OGP), ils ont un niveau certain, ce qui leur permet d’être tout de suite compétitifs sur une vraie moto de compétition. 
A l’autre bout de ces championnats, on notera que de plus en plus d’enfants s’inscrivent après être passés par l’Ecole itinérante.”

Calendrier

calendrier-25-power

Règlement: http://www.ffmoto.org

A suivre…

 

 

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :