À l’arrivée du Grand Prix des Pays-Bas, Danilo Petrucci était pour le moins mécontent (voir ici). Au vu de son arrivée extrêmement serrée avec Valentino Rossi, il avait en effet l’impression que cela n’avait pas été gêné par Hector Barbera le tour précédant, puis par Alex rins dans le dernier tour, il était en mesure de contester la victoire au pilote Yamaha.

Aussi, quand certains l’accusent d’avoir volontairement laissé Valentino Rossi gagner après ne pas avoir osé un dépassement à de nombreuses occasions, le pilote Pramac ne mâche pas ses mots : « qu’ils aillent tous au diable (ndlr : version polie) ! Je l’ai déjà battu quelques fois cette année. Il n’y a que lundi que j’ai réalisé que j’avais fait un nouveau podium. Dans le parc fermé, je voulais envoyer promener tout le monde, j’avais les nerfs. Il m’a demandé si j’étais certain de pouvoir le passer dans la chicane, je lui ai dit oui. Cet enchaînement est l’un des plus beaux du monde, je défie quiconque de me dire le contraire. Je l’appelle l’enfilade du courage, c’est du pilotage à l’instinct. Mais je suis content qu’il ait gagné, c’était une course de pilotes courageux. Je suis content pour Dovizioso qui est en tête du mondial. Ils le méritent tous les deux, ce sont les seuls qui, à la fois en piste et hors piste, m’ont toujours tendu la main. »

Source : TuttoMotoriWeb