Valentino Rossi étant monté sur la seconde marche du podium, il a participé à la conférence de presse post-GP officielle, en compagnie de Cal Crutchlow, le vainqueur, et de Marc Marquez, troisième du Grand Prix.

Comme à notre habitude, afin d’éviter toute interprétation journalistique abusive, nous vous proposons ici une traduction “brute” de l’intégralité des propos du pilote Yamaha.


Un début de course difficile…

“Oui, vous savez, j’ai fait le tour de chauffe avant d’arriver sur la grille et les conditions étaient très différentes de celles de ce matin, car il y avait beaucoup plus d’eau ce matin. On s’est dit “qu’est-ce qu’on fait? On met le Dur?”. Nous avons aussi beaucoup parlé avec Pascal de chez Michelin. Sur la grille, il y avait un peu de confusion; tout le monde regardait les autres motos pour connaître les choix de pneus, et si quelqu’un changeait, ça changeait puis ça rechangeait… Il y avait donc un risque, mais finalement, nous avons essayé. Malheureusement, nous n’avons pas aussi monté le pneu avant Dur, car  ce matin je n’avais déjà un très bon feeling avec le tendre, donc je n’ai pas été assez courageux, comme Cal.
Les premiers tours ont été un cauchemar et j’étais désespéré; je me suis dit que j’avais de nouveau commis une erreur, j’étais 12e et tout le monde me dépassait, à l’extérieur, à l’intérieur. C’était difficile…
A un moment, j’ai compris que, peut-être qu’aujourd’hui, ça ne sécherait pas assez pour avoir une course Flag to Flag, et à partir de ce moment, je me suis dit que peut-être que mon choix était meilleur. Cal m’a doublé et il était très rapide alors que je savais qu’il avait également le Dur. Donc j’ai juste essayé de bien piloter, de ne commettre aucune erreur, et la seconde partie a été très amusante.”

 Deuxième au championnat…

“Oui, avant tout c’est important car je n’étais pas monté sur un podium depuis ma victoire à Barcelone, il y a longtemps. Je commençais à être un peu triste. Après Barcelone, il y a eu quelques courses où j’étais compétitif mais j’ai été malchanceux et j’ai commis trop d’erreurs, et j’ai perdu beaucoup de points et j’ai perdu la possibilité de vaincre ou d’arriver sur le podium. Ce résultat est donc très important pour moi et pour toute l’équipe. Et ces 20 points sont également importants pour le championnat car, en particulier dans la bagarre avec Lorenzo, j’ai gagné beaucoup de points et je suis maintenant second.”

Votre réaction à la victoire de cal?

“J’ai félicité grandement Cal car il le mérite et je suis très heureux pour lui car c’est un des garçons les plus drôles du MotoGP. Nous avons de bonnes relations et je pense que cela arrive à un moment spécial, puisqu’il est devenu papa. Donc grosses félicitations à lui, à l’équipe, et à toute sa famille.”

Avez-vous pensé à un moment que la course serait Flag to Flag?

“Sur la grille, je pensais qu’il y avait beaucoup de risques que cela soit une nouvelle course Flag to Flag. Mais je pense qu’avec le pneu tendre arrière, avec notre moto et aujourd’hui, nous aurions trop perdu après 4 ou 5 tours. Et si après 4 ou 5 tours , cela n’avait été assez sec, qu’est-ce qu’on aurait fait? Peut-être que je devais souffrir un peu au début, après j’avais plus de temps pour décider pour le Flag to Flag. En fait, cela a été la décision, et pour une raison quelconque, aujourd’hui le Dur sur les Yamaha…   j’étais aussi avec Pol et avec Smith qui avaient un pneu arrière tendre et, après 4 ou 5 tours, ils ont beaucoup souffert. Donc au final, c’était le bon choix.”

53 points de retard sur Marc et 7 courses…

“Non! Car, vous savez, trop d’erreurs, un peu de malchance, je suis trop loin et cette année, Marquez n’est pas seulement rapide, cette année, mais fait toujours le bon choix suivant les conditions. Il est donc très difficile de rattraper 53 points. Oui. Mais vous savez, 7 courses et nous pouvons être fort, nous ne devons pas renoncer jusqu’à la fin, nous essaierons bien sûr au maximum, mais je pense que c’est très difficile.”

Après l’Allemagne, aviez-vous préparé un signal pour votre équipe en cas de course Flag to Flag?

“Oui. je pense que nous étions prêts pour toutes les conditions, et nous avons essayé, cette fois, de  faire le bon choix et d’avoir le bon timing pour s’arrêter. Malheureusement, en Allemagne, oui, c’était de ma faute d’avoir trop attendu, mais aussi nous souffrions dans ces conditions. Nous souffrions beaucoup avec notre moto et quand nous sommes repartis, nous n’étions pas aussi rapides que les Ducati. C’est une place où nous devons améliorer. Donc en cas de course Flag to Flag, c’est plus difficile pour nous.”

Avec un titre difficile à atteindre ,allez-vous faire plus de paris et viser le record d’Agostini à la place?

“(Sourire) Vous savez, je suis très heureux quand j’arrive à la fin, quand j’arrive sur le podium et quand j’ai beaucoup de points à la fin de la saison. Je cours toujours comme ça et je vais continuer. Je ne veux pas faire tout ou rien pour une course. Egalement parce que la lutte pour la deuxième place avec Lorenzo est très ouverte. Il était très important de gagner ces points et de rester devant, mais en même temps Lorenzo est très fort, très rapide et déjà à Silverstone il essaiera de gagner, donc je pense que nous devons essayer de lutter avec lui jusqu’à la fin, même si c’est pour la deuxième place.”

Avez-vous une explication pourquoi Lorenzo n’est pas aussi fort que vous sous la pluie?

“Lorenzo est toujours vraiment très fort sur le sec, mais il était légèrement plus en difficulté sur le mouillé, ces dernières années. Mais il était également fort sous la pluie, parfois un peu moins que sur le sec, mais il pouvait arriver sur le podium et gagner des courses. Il semblerait qu’il ait un problème cette année dans ces conditions. Mais je ne sais pas pourquoi et je ne sais pas non-plus ce qui s’est passé aujourd’hui, donc je ne peux pas parler.”

Tous les articles sur : Valentino Rossi