Quand nous avons contacté téléphoniquement Emilie pour l’informer qu’elle avait remporté les 2 Pass VIP très généreusement offert par Tech3, elle n’y a pas cru !

Il a fallu lui envoyer plusieurs mails, puis deux casquettes pour qu’elle commence enfin à y croire… puis à écouter nos explications téléphoniques pour se préparer à vivre un weekend véritablement inoubliable.
Pensez-donc, Emilie et son conjoint ne s’étaient jamais rendus sur un Grand Prix de leur vie ! Le bruit des MotoGP, l’atmosphère d’un circuit, la vitesse des motos, la tension qui monte au fil du weekend, tout ce que la meilleure des retransmissions télévisées ne pourra jamais apporter au plus passionné des téléspectateurs…

Et là, dans les mains d’Hervé Poncharal, sans leur dire par avance, nous savions très bien qu’ils seraient traités comme de véritables stars et auraient accès partout où les journalistes professionnels peuvent accéder, voire plus !

Il est maintenant temps de grandement remercier Hervé Poncharal et toute son équipe, avec qui nos deux gagnants ont passé ces 4 journées fabuleuses, avant de laisser la parole à Emilie qui nous a récompensé d’un beau texte et de ses photos.

PS: Par pitié, ne nous assaillez pas pour nous demander quand aura lieu une semblable opération; il est évident que de par son caractère exceptionnel, elle le restera, même s’il ne faut jamais dire jamais… En attendant, notre prochain concours débutera peu après le Grand Prix à Misano, mais ceci est une autre histoire…


Emilie: “Comme promis, et surtout parce que c’est le moindre que l’on puisse faire pour remercier l’équipe de Paddock-GP, nous allons tenter de vous faire partager ce week-end inoubliable au Red Bull Ring à l’occasion du Grand Prix moto d’Autriche.

Durant ces quatre jours, tous nos sens auront été sollicités. Pour commencer, nous en avons pris plein les yeux. Certes nos appareils ont immortalisé plus d’un millier de photos, mais le plus grand nombre d’images restera gravé dans un coin de nos têtes. Viennent ensuite les multitudes d’odeurs qui se dégagent des Box et paddocks. Pour un grand nombre de personnes ces odeurs n’évoqueraient qu’un mélange de vapeur d’essence, d’huile et de gomme. Mais tout cela contribue pleinement à nous immerger dans cette ambiance de folie. Enfin, celles qui auront payé le plus lourd tribut de ce séjour, ce sont bel et bien nos oreilles. Sans nos bouchons, celles-ci  seraient sans doute au bord de l’hémorragie. La puissance qui se dégage des moto3, motoGP en passant par les moto2 vous fait aussi bien vibrer les tympans que la poitrine.

Jeudi : Après avoir récupéré nos Pass VIP TECH3 au bureau des accréditations, nous voilà parti en direction du Red Bull Ring de Spielberg. Grâce à nos laissez-passer, nous posons la moto à quelques mètres de l’entrée du circuit. Nous prenons conscience du privilège que nous avons. Peu de personnes sont présentes dans le paddock, hormis  les différents teams. Nous n’avions pas fait deux pas, que nous croisions déjà  Alexis Masbou, Andréa Divizioso et Scott Redding. Puis au détour d’une Hospitality, Hervé Poncharal , sur un scooter électrique, passe devant nous. Nous lui lançons timidement un « bonjour». Hervé nous reconnait grâce à notre casquette PADDOCK GP que nous arborions avec fierté.

avec hervé poncharal

A compter de ce moment, notre immersion fût complète au sein du team TECH3. Marc Seriau nous avait pourtant bien prévenu que nous serions accueillis aux petits oignons. Mais le rêve a, de loin, dépassé la réalité. Arrivés à l’Hospitality TECH3, nous sommes présentés aux différentes équipes de mécaniciens, ingénieurs et hôtesses.  Durant ces quatre jours, tous ont fait preuve d’une grande disponibilité. Cela va de l’explication de l’élaboration d’une map par les deux ingénieurs Maxime et Maxime, en passant par la gestion des pièces avec Fabien (qui possède l’un des deux exemplaires de 2 roues motorisé par une perceuse).

Dewalt exemplaire 2

Et pour finir un cours particulier de mécanique avec Mr Guy Coulon himself.

avec guy coulon

Bien sûr au milieu de tout ça, nous n’avons pas pu résister à participer à une chasse aux pilotes dans le but d’obtenir quelques autographes et photos. Cette incroyable première journée s’est achevée par un diner à l’Hospitality entouré de tout le team, pilotes compris.

Vendredi :

Nous voilà reparti, boostés comme jamais, pour cette deuxième journée. Nous avons pu assister aux FP1 motoGP depuis le Box TECH3. L’ambiance y est beaucoup plus studieuse que la veille, chacun concentré sur sa tâche. Quelques réglages sur les motos, dernier briefing aux pilotes et voilà que Pol et Bradley s’élancent pour la première session d’essais libres.

Le programme de l’après-midi nous fait une fois de plus prendre conscience ce que les inscriptions VIP de nos badges signifient. Emeline, de l’Hospitality, nous a conduit chez les équipementiers de casques. Nous y avons rencontré Michaël Rivoire (SHOEI) et Jean-Jacques Lacroix (SHARK). Tous deux nous ont fait partager les exigences de certains pilotes, les différentes configurations de casque et la pose de tear-off. Cerise sur le gâteau, nous avons eu la permission de prendre en main le casque de Jorge Lorenzo tout fraîchement sorti des essais libres et non séché de sa sueur…

casque de lorenzo

Samedi :

La veille au soir, nous avons eu la surprise de nous voir remettre deux badges pour un accès en bord de piste. Encore une belle preuve que toute l’équipe TECH3 était aux petits soins. Grâce à ce privilège (un de plus) nous avons pu observer  les pilotes de toutes catégories tourner lors des FP3, FP4 et séances de qualification. Nous étions si proches de la piste par endroit, que le déplacement de l’air dû au passage des machines se faisait ressentir. Autant vous dire que l’appareil photo n’a eu aucun répit en cette belle journée.

Après le repas de midi, Hervé nous a présentés à Laurent Fellon (coach de Johan Zarco). Il nous propose spontanément de passer voir Johan à l’issue des essais libres et qualifications (si celle-ci se passaient correctement). Bien entendu, nous parlons de Johan Zarco. Donc comme promis, après sa pole en poche, nous avons pu partager un court instant avec lui. Ces moments, toujours trop courts, resteront gravés. Merci à Laurent.

avec laurent fellon
avec johan zarco

Après cette rencontre et nos badges d’accès au bord de piste toujours en poche, nous nous sommes déplacés autour du circuit durant les qualifications MotoGP afin d’effectuer « quelques » photos  et de repérer le meilleur endroit pour observer la course du lendemain.

Dimanche :

4eme et dernier jour. Pour être sûrs de ne rien rater,  nous nous sommes levés aux aurores. Le temps de prendre un petit déjeuner rapidement, nous voilà sur la moto direction le Red Bull Ring. Cette journée s’annonce tout simplement énorme. La foule est présente. L’accès au parking et au circuit est beaucoup moins fluide que les jours précédents.

La grande surprise du jour a été lorsque Hervé Poncharal nous a annoncé que nous pouvions garder nos accès au bord de piste pour la journée. Nous repensions aux nombreux dimanches passés devant notre télé pour regarder les courses. Mais là, c’était différent. Nous allions être au plus proche.

Peu de temps avant la course Moto2, nouveau rebondissement. Mathilde Poncharal, la fille d’Hervé, nous propose un accès sur la grille de départ avant le départ de cette catégorie. On n’en revenait tout simplement pas. Nous allions fouler la grille de départ. Le tour de formation lancé, nous voilà en train de rejoindre avec Mathilde l’emplacement de la Mistral de Xavi Vierge.

sur la grille moto 2-2

Tous les pilotes nous passent à quelques centimètres pour rejoindre leur emplacement. Puis arrive le départ que nous avons suivi depuis le Box TECH3 Moto2. L’instant où les pilotes tournent en grand la poignée des gaz est tout simplement magique. Les mécaniciens scrutent les écrans pour suivre leurs pilotes et le panneautage se met en place. Nous avons assisté à la victoire de Johan Zarco depuis l’Hospitality TECH3.

Il est temps pour nous de rejoindre le virage 3.

virage 3

C’est ce dernier que nous avons choisi pour contempler les pilotes de la catégorie reine. Assis sur l’herbe, à quelques mètres de la piste, le départ est lancé. A peine quelques secondes plus tard, dans un bruit bien caractéristique, les pilotes couchent leur moto un par un et le groupe commence déjà à s’étirer.  Un écran géant juste en face nous permet de suivre les autres secteurs du circuit.

La course se déroule sans trop de surprise. Les Ducati étaient données favorites depuis le départ. Et comme Hervé nous l’avait confié, le tracé de ce circuit est mono trajectoire et ne permet pas plus de dépassements que cela. Au final, les Ducati arrivent en tête devant les Yamaha Factory. Bradley et Pol font respectivement 9 et 10. Chose qui, en ayant parlé avec les différentes personnes du team TECH3, n’était pas forcément acquise.

Mais nous ne pouvions pas en rester là. A peine la course terminée, nous nous sommes dirigés vers le box Tech3. Sur les conseils d’un des membres du team, nous nous sommes « incrustés » sur la Pit-Lane. Perchés sur le mur de panneautage, juste devant le podium, nous avons assisté à la cérémonie de remise des trophées.

podium 8

Pour nous, vient le temps de retourner à la réalité. Nous nous arrêtons dans le Box pour dire « au revoir » aux équipes de mécanos et ingénieurs qui s’affairent déjà à ranger les motos et le matériel.

Puis un bref passage à l’Hospitality Tech3 pour récupérer nos affaires et remercier tout le monde pour ces moments tout simplement inoubliables.

Nous tenons de tout cœur, à remercier les équipes des team TECH3 Moto2 et MotoGP pour leur accueil des plus exemplaires. Ils ont fait preuve d’une immense disponibilité pour nous expliquer leur passion. Autour d’une table, ils nous ont fait part des petits ragots du paddock sans langue de bois. L’équipe de l’Hospitality nous a tout simplement choyés durant ces quatre jours. Remerciement également à Pol Espargaro pour nous avoir offert de bon cœur des petits chocolats.

C’est avec  une dernière accolade pour Romain et une dernière bise pour moi qu’Hervé vient clore ce week-end de rêve. Nous tenons à le remercier pour sa générosité et sa gentillesse. Nous avons été accueillis comme des rois. Pour tout cela nous lui en sommes infiniment reconnaissants. Comme promis nous irons leur rendre visite à  Bormes les mimosas ; Mais en famille cette fois.

Pour finir, un énorme remerciement à Marc Seriau et toute l’équipe de Paddock-GP sur place, sans qui tout cela n’aurait jamais eu lieu. Nous ne pouvons que souhaiter une longue vie à ce site qui est déjà très bien implanté dans le paddock. En espérant que, dans l’avenir, d’autres lecteurs auront l’occasion de passer un week-end aussi riche en émotions. Il nous a été difficile de retranscrire tout ce qu’on peut ressentir à ce moment-là.
Extrêmement chanceux ? Oui, nous le sommes. Et nous en avons bien conscience !

Un grand merci aux personnes qui ont contribué à faire de ce rêve une réalité.”

Tous les articles sur : Bradley Smith, Pol Espargaro