Coéquipier de Kevin Calia sur une Aprilia (en Michelin) de l’équipe Nuova M2 Racing en championnat d’Italie CIV l’an dernier, Sylvain avait remporté en 2012 et 2013 la Coupe FIM Superstock 1000. Il s’est ensuite blessé mais tout va mieux et il prépare un solide programme pour cette année, tout en restant essayeur pour Bib. Barrier figure ci-dessus au Mugello en octobre dernier sur sa RSV4.

Quel est ton programme pour 2017 ?

« Mon programme n’est pas encore complètement défini. Pour la vitesse, BMW devrait m’informer d’ici à une semaine si je roulerai pour eux en Championnat des Etats-Unis MotoAmerica en catégorie Superbike. Le règlement technique américain est très proche de celui du mondial pour ce qui concerne la base du moteur et de la partie-cycle. Je pense avoir bientôt des nouvelles, car la première course aura lieu à Austin le 23 avril, en annexe du Grand Prix. Le plan B serait de disputer le Championnat de France.

« En endurance, il y a trois possibilités. Sur la deuxième Yamaha du YART avec comme coéquipiers Sheridan Morais et Max Neukirchner. Ou avec National Motos. Ou avec le Team Louit Moto 33 Traqueur en Superstock. Dans cet ordre.

Comment ça se passe en tant qu’essayeur pour les pneus Michelin de MotoGP ?

« Ça se passe merveilleusement bien avec Michelin. L’entente est extraordinaire. Quand j’ai été en difficulté, ils ont toujours été là, et maintenant que ça va beaucoup mieux, ils sont encore là. Avec Michelin, tout se passe vraiment très bien.

p90165491_highres_magny-cours-fra-05th

Quelles motos utilises-tu pour ces essais ?

« Diverses sportives de grosse cylindrée de série pour tester les pneus de la gamme commerce hypersport circuit, sinon des motos typées “SBK” pour le tri des nouvelles solutions MotoGP, choix déterminés selon les besoins. Cela permet de fournir les informations nécessaires aux techniciens afin qu’après ces essais, les développeurs puissent améliorer les pneus.

En gros, tu fais la première sélection* ?

« Voila. C’est ça.

*Ndlr : La première sélection consiste à décider quels pneus éliminer et lesquels conserver parmi un choix initial de prototypes. Par exemple (supposition) on proposera à un pilote 6 pneus arrière, dont il choisira d’en conserver 2. Plusieurs essayeurs donnent leur avis.

Sur quels circuits, parce qu’il parait difficile d’essayer les pneus pour Phillip Island et pour Jerez sur la même piste ?

« La réponse à cette question est confidentielle. Je peux simplement te dire que par exemple Michelin m’a envoyé rouler à Phillip Island et à Sepang.

p90168008_highres_doha-qat-31st-octobe

Par rapports aux programmes dont tu nous as parlé en début d’interview, en vitesse et en endurance, n’y a-t-il pas de problème avec Michelin si tu roules avec une autre marque de pneus, ou au niveau du calendrier ?

« Le fait de rouler avec les pneus d’un autre manufacturier ne pose pas de problème tant que la confidentialité est respectée. Pour le calendrier, nous sommes plusieurs essayeurs, donc si je ne suis pas disponible, il y aura toujours quelqu’un. »

 

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :