Par  , @dianatamantini / Corsedimoto.com

L’homme qui a transformé Aprilia, une petite usine de motos, pour en faire une puissance motocycliste, est parti. Il mérite également d’être reconnu pour avoir lancé des pilotes comme Rossi et Biaggi.

D’Asolo (Trévise), où il a vécu, est arrivé la nouvelle de la disparition d’Ivano Beggio, fondateur historique d’Aprilia et entrepreneur visionnaire, capable de porter la maison de Noale à écrire l’histoire des deux roues. Il avait 73 ans et souffrait depuis longtemps d’une maladie qui ne lui laissait aucune issue. En plus de faire d’Aprilia le symbole d’une Italie victorieuse, il avait aussi un œil pour le talent et il était celui qui a lancé des pilotes du calibre de Rossi et Biaggi, mais aussi Gramigni, Locatelli, Melandri, Poggiali, pour n’en citer que quelques-uns.

Né à Rio San Martino en 1944, Beggio s’est passionné pour les deux roues dès son plus jeune âge, grâce à la fabrique artisanale de bicyclettes de son père. Une petite entreprise locale, qu’il a commencé à diriger au début des années 70, avant de se mettre à produire des motos et des scooters puis de passer à des motos de course en 1975, avec lesquelles, deux ans plus tard, il a commencé à gagner dans les championnats d’Italie. De ces premières tentatives naîtra l’histoire, puisque Aprilia deviendra une puissance à la fois dans le monde de la course (9 titres mondiaux conquis, plus de 70 GP gagnés, parvenant à batailler avec les géants japonais) et dans l’industrie, grâce aux modèles techniquement innovants pour la mobilité urbaine.

En 2000, il avait acquis la marque Moto Guzzi et Moto Laverda, puis a vendu son entreprise au Groupe Piaggio en 2004, bien qu’il en soit resté le président d’honneur jusqu’en 2006. Beggio, cependant, a également été impliqué dans le travail social, en étant l’un des fondateurs de l’Association Friends of the Heart et de la Fondation Salus Pueri, et a reçu deux diplômes honorifiques, le premier en génie mécanique de l’Université de Pise en 1999 et le second en économie d’entreprise de l’Université de Venise, Cà Foscari, en 2002. Il a reçu deux décorations honorifiques, à savoir le Cavaliere del Lavoro et le Cavaliere dell’Ordine, mérites de la République italienne, tous deux en 1998.

Très apprécié de ses employés et de « sa » Noale pour son esprit d’entreprise, mais avec un bon cœur (il a aidé énormément de gens en secret, y compris Enzo Ferrari), Beggio a également été président de l’Association des industriels de la province de Venise pendant trois mandats. Ses funérailles auront probablement lieu vendredi.

Lire l’article original sur Corsedimoto.com

Diana Tamantini

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini