Cinquième ce matin à une seconde pleine de l’étonnant Takaaki Nakagami, puis cinquième cet après-midi à une demi-seconde de Jonas Folger, Johann Zarco se retrouve finalement septième au classement combiné de cette première journée.

Le mystère des écarts matinaux s’est résolu en cours de journée puisqu’un nouveau pneu plus tendre avait été utilisé par quelques pilotes lors de la FP1, mais pas par le pilote français.

Chose faite l’après-midi durant son second run, ce qui a permis au représentant Ajo de faire jeu égal avec tous ses concurrents… sauf Jonas Folger, imbattable en FP2.

Johann Zarco se plaint toutefois d’un manque d’adhérence , sans doute  plus dû au revêtement même de la piste qu’à sa moto.

Johann Zarco: “nous avons pour cette course une nouvelle gomme à laquelle tout le monde semble s’être bien adapté. Je pense que nous avons fait un bon travail sur la moto, que ce soit en FP1 ou en FP2.  Les sensations sont bonnes et je dois juste continuer à attaquer pour sentir la limite et bien préparer la course. Comme l’année dernière, l’adhérence est souvent un problème ici, et nous voulons continuer à travailler ce point demain, pour conserver le sentiment de confiance sur la moto, puisque nous progressons pas à pas. Je veux travailler un peu plus sur le dernier secteur, car si je suis un peu plus à l’aise là, je pense que je peux être plus régulièrement parmi les pilotes les plus rapides.”