Contrairement à d’habitude ou 2 ou 3 noms émergent de façon claire, les 5 séances ayant précédé ce Grand Prix d’Argentine Moto2 n’ont pas réellement permis de dégager une hiérarchie très affirmée.

Tout au plus peut-on y constater que Miguel Oliveira (KTM, Red Bull KTM Ajo) a toujours figuré dans le top 10, Alex Márquez (Kalex, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS) et Francesco Bagnaia (Kalex, SKY Racing Team VR46) n’ont pas été loin de réussir la même performance, mais on a également vu les prestations remarquables de Mattia Pasini (Kalex, Italtrans Racing Team), Remy Gardner (Mistral M610, Tech 3 Racing), Xavier Vierge (Kalex, Dynavolt Intact GP) et Lorenzo Baldassarri (Kalex, Pons HP 40).

En résumé, et ce d’autant plus si on rajoute des conditions de piste particulièrement délicates, la course semble extrêmement ouverte, et bien malin qui pourrait donner le tiercé dans l’ordre, même si l’unanimité devrait se faire en faveur des slicks, au vu de la course des Moto3.

La piste toujours humide présentant maintenant des trajectoires sèches, la course de 23 tours est déclarée “Dry”: s’il venait à pleuvoir, elle serait donc interrompue.

Les températures sont de 23° et 29° pour l’air et la piste.

#ArgentinaGP Moto2

2017

2018

FP1

1’44.943 Lorenzo Baldassarri

 1’44.461 Mattia Pasini
FP2

1’44.188 Franco Morbidelli

 1’44.802 Alex Marquez
FP3

1’46.100 Lorenzo Baldassarri

 1’57.379 Remy Gardner
Qualification

1’45.616 Miguel Oliveira

 1’56.137 Xavier Vierge
Warm Up

1’43.154 Miguel Oliveira

 1’55.481 Luca Marini
Course

Morbidelli, Oliveira, Lüthi

 Pasini, Vierge, Oliveira
Record

1’42.809 Johann Zarco 2015

C’est sous l’œil d’un Franco Morbidelli vainqueur en 2017 accoudé au muret qu’à l’extinction des feux rouges Xavi Vierge réalise un départ canon et s’empare du commandement des opérations devant Miguel Oliveira, Lorenzo Baldassarri, Mattia Pasini, Alex Márquez et Sam Lowes.

Lorenzo Baldassarri adopte tout de suite un bon rythme et s’empare du commandement avant la fin du premier tour. Avec Xavi Vierge, ils parviennent à créer un petit écart mais Mattia Pasini ne l’entend pas de la sorte et réalise la jonction dans le 2e tour.

Brad Binder chute sans gravité au virage numéro 13 alors que le groupe des six pilotes précités réussis à creuser un écart d’une seconde et demie sur un peloton emmené par Remy Gardner.

Mattia Pasini passe en tête avant la fin du 2e tour alors qu’à l’inverse, Alex Márquez se rate et est décroché par le groupe de tête.

Un tour plus tard, Xavi Vierge se fait une belle chaleur en perdant d’abord l’avant puis l’arrière, mais reste sur ses roues.

En tête, Mattia Pasini, Miguel Oliveira et Lorenzo Baldassarri sont maintenant légèrement détachés devant Alex Márquez, Xavi Vierge, Joan Mir, Dominique Aegerter et Remy Gardner.

Peu à peu, les choses se décantent à la mi-course ou on trouve toujours le même trio au commandement, devant un duo Vierge–Márquez, lui-même précédent un Remy Gardner quelque peu esseulé devant Dominique Aegerter et Joan Mir.

Miguel Oliveira prend le meilleur sur Mattia Pasini mais celui-ci, au prix d’une action pour le moins musclée, récupère son bien et oblige le pilote KTM officiel à rétrograder en 3e position.

Xavi Vierge, particulièrement rapide, réussi à remonter sur Márquez et Baldassarri, pointant ainsi en 3e position à 7 tours du drapeau à damier.

Un tour plus tard, le pilote Dynavolt prend le meilleur sur Miguel Oliveira. Ce dernier semble ensuite avoir un peu de mal à tenir le rythme imprimé par les 2 hommes de tête, et la victoire semble devoir se décider entre Mattia Pasini et Xavi vierge.

Cependant, le bouillant Italien Mattia Pasini n’entend laisser le commandement à personne et franchit la ligne d’arrivée en vainqueur, pour la 2e fois de sa carrière dans la catégorie Moto2.

Belle performance également de Remy Gardner au guidon de sa Mistral du team Tech3, le pilote australien obtenant ainsi son meilleur résultat en catégorie intermédiaire.

Côté français, Fabio Quartararo conclut à la 22e position tandis que Jules Danilo a dû abandonner suite à une défaillance de son embrayage.