Le team Red Bull KTM Ajo repart d’Argentine avec un sentiment mitigé. D’un côté, Miguel Oliveira est allé chercher le podium qu’il voulait obtenir ici, de l’autre Brad Binder a chuté en course, ne ramenant aucun point. Voici les déclarations des deux pilotes.


Si Miguel Oliveira avait annoncé ne pas avoir d’objectif précis pour ce Grand Prix d’Argentine, il visait quand même clairement le podium pour se mettre véritablement dans la chasse au titre.

Deuxième aux temps combinés des séances libres et qualifié septième, le Portugais avait toutes les cartes en main pour aller chercher ce podium. Malgré d’importantes tâches d’humidité un peu partout sur la piste, il a su prendre un bon départ pour s’installer dans le trio de tête dès le premier virage. En lutte avec Mattia Pasini pour la victoire durant une bonne partie de la course, il a finalement terminé troisième, et donc accompli son objectif.

A l’arrivée, ses déclarations étaient cependant un peu mitigées : « Je pense que j’ai trop laissé les portes ouvertes durant cette course, surtout dans le dernier virage, et cela m’a parfois fait perdre des positions. Je savais que le Grand Prix serait comme cela, avec de nombreux endroits où les dépassements seraient possibles. Je me sentais très fort, j’avais un bon rythme et j’étais rapide, mais je n’ai pas assez fermé les portes. J’ai eu un peu de malchance, ai perdu du temps, et à trois tours de la fin, Vierge m’a doublé et je n’ai pas pu faire grande chose. »

Malgré tout objectif sur sa performance, Oliveira sait que ce résultat est important pour la suite : « Ce podium est très positif, nous prenons de gros points et avons fait le spectacle comme nous avons l’habitude de le faire. Je suis très heureux de cette troisième place. »

De son côté, son coéquipier Brad Binder n’a pas eu la même chance. Après avoir lui aussi réalisé un bon week-end, il a percuté un autre pilote en course, rentrant de l’Argentine avec un résultat blanc : « Cela n’a vraiment pas été ma journée. Je pense avoir pris un bon départ, mais c’était difficile de doubler sans toucher les tâches d’humidité. Tout se passait bien mais malheureusement le pilote devant moi a freiné plusieurs mètres plus tôt que dans le tour précédent, je ne m’y attendais pas et l’ai percuté. Je m’excuse auprès de Navarro. Nous devons repartir du bon pied et nous concentrer sur la prochaine course à Austin. »