A la fin de la présente saison, il y aura tout à reconstruire dans l’univers Ajo. Son officiel KTM Brad Binder en Moto3 montera dans sa structure Moto2 qui inaugurera une autre ambition KTM en lieu et place de Johann Zarco promis au MotoGP. Il faudra donc trouver des remplaçants et même une nouvelle recrue puisqu’en Moto2, il y aura a priori deux motos. A qui les motos d’Aki ? Voici les pistes.

Les team Ajo font la loi cette année tant en Moto3 qu’en Moto2. Avec Brad Binder qui tient fermement en main son championnat et un Johann Zarco au sommet de son art dans l’antichambre du MotoGP, cette saison 2016 se déroule parfaitement pour les troupes d’Aki Ajo. Le patron, cependant, doit penser à l’avenir car aucun de ses leaders actuels ne sera reconduit pour le même programme.

Et 2017, c’est déjà presque maintenant. En Moto2, l’équipe aura des châssis KTM inédits et non plus une mais deux machines. La première sera sans aucun doute confiée à celui qui se dirige droit vers son titre en Moto3, soit l’officiel KTM Brad Binder. Quant à la seconde, elle été longtemps promise à Tom Lüthi qui a finalement choisi d’être fidèle à son équipe actuelle.

Du coup, c’est vers Miguel Oliveira que se tourne l’attention pour le poste. Le Portugais roule cette année pour le team Leopard et effectue sa première campagne en Moto2. Il est bien connu d’Ajo puisqu’il a été en lice pour le titre en Moto3 sur la KTM en 2015, une bonne saison finie avec le statut de vice-champion face à Danny Kent. On notera que, malgré des résultats encore timides, Oliveira attire l’attention puisqu’il a été approché par Tech3 et par Gresini.

En Moto3, la relève ne s’annonce pas facile. D’autant plus que le marché est perturbé depuis la mise sur la touche d’un Fenati peut-être ingérable mais tout de même rapide. Reste qu’après avoir approché Bastianini et Bagnaia, c’est peut-être en la personne d’Antonelli qu’Aki Ajo tient la solution. L’Italien est d’autant bien placé que son actuel team Ongetta a reconnu qu’il ne resterait pas en 2017. De son côté, Bo Bendsnyeder, pur produit de la filière Red Bull, devrait être prolongé. Même avec un Fenati en déshérence…

Tous les articles sur : Miguel Oliveira, Niccolo Antonelli