Aujourd’hui, Dorna rappelle par le communiqué de presse reporté ci-dessous que les Airbags sont obligatoires dans les trois catégories des Grands Prix, et ce, dès les prochains essais à Sepang qui auront lieu dans deux semaines.

Pour le moment, les seules exceptions seront les concurrents engagés en wildcard de même que ceux désignés comme remplaçants pour les deux premières épreuves auxquelles ils participeront.

Il s’agit sans aucun doute d’une avancée dans le domaine de la sécurité, autant pour les pilotes de Grand Prix que pour le motard au quotidien qui commence à pouvoir bénéficier du même type de  protection.

À ce sujet, il sera intéressant de faire le point sur les différentes technologies disponibles pour tout un chacun, et c’est entre autres pour cela que nous avons ouvert notre nouvelle rubrique [STREET] que nous remplirons progressivement…


Airbags obligatoires dès 2018

Les airbags seront rendus obligatoires dès la saison prochaine dans chacune des catégories afin d’accroître le niveau de sécurité.

À compter de 2018, les combinaisons devront obligatoirement être équipées d’un système d’airbag ; impératif qui concernera toutes les catégories du Championnat du Monde MotoGP™. Lequel devra être porté à chaque séance par les pilotes permanents et fonctionnel une fois en piste. Les concurrents engagés en wildcard seront exemptés, de même que ceux désignés comme remplaçants pour les deux premières épreuves auxquelles ils participeront. Au-delà, les combinaisons de ces derniers devront répondre aux mêmes exigences.

L’airbag devra couvrir au minimum les épaules et la clavicule. Une protection arrière complète ou centrale est optionnelle. Toutefois, si un équipementier opte pour une protection dorsale, celle-ci doit couvrir l’intégralité de la colonne vertébrale. De petits ajustements seront tout de même autorisés en fonction des spécificités de chaque système et de la morphologie du pilote, du moment que ces zones restent correctement protégées.

Chaque système d’airbag devra par ailleurs passer toute une série de tests pour prouver qu’il est bien conforme à la réglementation. Ces tests vont de la batterie à l’électronique, en passant par le temps de déploiement. Le déclenchement accidentel de l’airbag, paramètre qui devra également être pris en considération, ne devra en aucun cas empêcher le pilote de contrôler sa moto ou provoquer une chute. De plus, ces systèmes ne devront pas nécessiter l’ajout de pièces sur la moto.

Chaque constructeur devra certifier, par le biais d’un document officiel, que son système se soumet bien à ces normes. Ils devront également en déclarer la fiabilité sur la base de tests internes.

Ces réglementations marquent une nouvelle avancée en termes de sécurité, avec la FIM, l’IRTA et la Dorna pleinement engagés afin de rendre le MotoGP™ le plus sûr possible.

Source: MotoGP.com

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :