L’échéance est fixée et elle est dans deux ans. Laquelle ? Celle de la fin de contrat de Valentino Rossi avec Yamaha. Au terme de ces deux saisons, qui seront passées avec le prometteur Viñales de 21 ans, quelle direction prendra le Doctor ? La retraite ? A 39 ans, elle serait à envisager. Dans un entretien relayé par automotrice, son proche ami Sallucci dit ce qu’il en pense.

La moto sans Valentino Rossi est-ce possible ? Marc Márquez remplira-t-il le vide ainsi laissé, lui qui, à 23 ans 242 jours, a fait mieux que l’homme de Tavullia dans la précocité en revendiquant cinq titres.  Valentino Rossi en était à ce stade à 24 ans 238 jours en 2003 ? On ne sait et, pour tout dire, en 2016, on en doute.

Mais que sera le MotoGP d’après ? Toujours avec Vale mais dans un autre rôle ? Celui que l’on surnomme Uccio en doute : « Valentino est incontournable parce qu’il a obtenu de nombreux succès. C’est pourquoi il est autant respecté dans le monde de la moto. Il a tant donné à ce sport qu’il aime et c’est un juste retour des choses. Mais après. On a le temps d’y penser ! Notre contrat de deux ans permet d’y réfléchir tranquillement. A mon avis, il continuera à être dans le monde de la moto, mais pas comme Team Manager. Je ne le vois pas travailler comme Gresini ou Cecchinello. Après, il fera peut-être du rallye ou des compétitions GT en automobiles ».

Rester dans le monde de la moto ? Voici une piste qui apparaît lorsque Uccio parle de ce qui pourrait être sa propre trajectoire : « je travaille avec Pablo Nieto au sein du team VR46. C’est un travail que j’aime et qui me donne beaucoup. Il y a onze jeunes et nous espérons les suivre dans leur carrière. Je vois mon avenir avec ce team et dans l’académie VR46 ».

Source: Tuttomotoriweb

Tous les articles sur : Valentino Rossi