Après avoir été le seul à avoir effectué le bon choix de pneumatiques pour prendre le départ du Grand Prix d’Argentine, Jack Miller s’est retrouvé solitaire sur la pole position de la grille de départ. Il a même refusé de quitter cette dernière, ne souhaitant pas perdre son avantage acquis par son pari risqué (Voir ici)

Il avait obtenu le meilleur temps des qualifications la veille sur une piste partiellement détrempée, un très bel exploit qui fut dignement salué par son équipe Pramac Racing.

La procédure de départ du GP fut longue et compliquée, puis finalement Jack s’élança le premier devant tous ses confrères. La bagarre pouvait commencer.

Marc Marquez doublait Jack Miller mais après avoir perturbé la procédure de départ, ce dernier était pénalisé d’un « ride through » et à 18 tours de la fin Jack Miller reprenait le commandement. A la fin du neuvième tour, Miller devançait Alex Rins de 0.534, qui précédait Johann Zarco, Cal Crutchlow, Andrea Dovizioso et Tito Rabat. A la mi-course, Jack précédait un groupe composé d’Alex Rins, Johann Zarco et Cal Crutchlow. Andrea Dovizioso luttait pour la cinquième position 14 secondes plus loin, avec Valentino Rossi et Maverick Vinales.

La lutte pour les quatre premières places était intéressante car elle opposait une Ducati à une Suzuki, une Yamaha et une Honda. A 9 tours du drapeau à damier, Rins passait en tête, qui n’avait jamais gagné de course de MotoGP, comme Johann Zarco et contrairement à Jack Miller et Cal Crutchlow.

Crutchlow se portait en deuxième position à 7 tours de la fin. On se rappelle que les deux hommes avaient été coéquipiers en MotoGP sur Honda chez LCR.

A quatre tours du drapeau à damier, Johann Zarco, Alex Rins et Cal Crutchlow se détachaient légèrement de Jack Miller. Son retard de plus de deux secondes semblait difficile à rattraper.

Finalement Cal Crutchlow remportait la course devant Johann Zarco et Alex Rins, tandis que Jack Miller terminait en quatrième position.

Jack Miller raconte sa course: ” C’était une situation folle sur la grille, je pouvais voir la pluie s’arrêter, je pouvais voir que la piste était encore sèche, et que le vent poussait juste les nuages ​​et la pluie. Nous avons donc décidé de prendre le pari et j’espérais que cela serait payant pour nous, mais ce n’était pas le cas, et nous devions donc accepter la situation. C’est comme ça ! Je pense que nous avons fait la bonne chose, et nous ne pouvons pas dire que quelqu’un d’autre a fait la mauvaise chose, mais c’était étrange d’être assis sur la grille quand il y a 24 motos et il n’y avait personne d’autre ! Ils [les organisateurs] ont fait de leur mieux sous une telle pression, puis il a recommencé à pleuvoir, et j’ai pensé “oh Jésus, ça va être un autre cauchemar”. Et puis la moto de Marc a calé sur la grille, c’était juste le chaos partout.

J’ai juste essayé de ne pas me faire submerger par mes émotions et d’être aussi mature que possible, ce qui n’est parfois pas mon point fort.
“On y va, on n’y va pas ? “. J’ai été capable de rester calme et de me concentrer, donc j’étais content de ça.”

Que faisais-tu sur la grille pour rester calme?

“Jurer beaucoup ! C’est un peu doux-amer, c’est certain. Après avoir mené la course pendant si longtemps, et la pole et tout ça, ça fait un peu mal de ne pas repartir avec un podium, mais dans l’ensemble c’était une bonne journée. J’ai essayé de rouler intelligemment, surtout sur les premiers tours, après toute l’agitation qui s’est produite sur la grille. Et même quand Marc est passé, j’ai juste essayé de l’accrocher et de le suivre aussi longtemps que possible, parce que je savais que je pouvais peut-être le suivre, même s’il avait tellement plus de vitesse que nous tous.

Il était très rapide aujourd’hui et il m’a extrait des autres gars, et je me suis dit “si je peux le suivre, il va m’emmener avec lui” pour essayer de m’éloigner des loups derrière moi. Ensuite, il y a eu quelques erreurs coûteuses plus tard dans la course.

Avec Rins, Crutchlow et Zarco derrière moi, j’ai ressenti beaucoup de pression et j’ai juste freiné un peu… pas même trop tard, non, mais je suis juste rentré un peu trop tard dans le dernier virage, et tu devais être très précis pour ne pas toucher l’eau. J’ai touché l’eau, je les ai laissés passer, puis j’ai essayé de tout rattraper sur les freins dans le virage 1, mais j’ai élargi et j’étais comme ça, “NOOOON !”. C’est juste un désastre.

Ensuite, j’ai attaqué deux tours de plus pour essayer de les rattraper, mais ce n’était pas suffisant, je n’avais pas assez de pneus, je les avais beaucoup usés en essayant de suivre Marc, puis par moi-même, sans personne devant. Je roulais juste à la limite.

Je pense que j’ai beaucoup appris dans ce Grand Prix, et c’est un week-end incroyable pour moi et l’équipe. Pole position, quatrième dans la course, ça aurait été un peu plus agréable d’être sur le podium, mais je suis vraiment heureux pour Alex qu’il obtienne son premier, et Suzuki et ces gars le méritent. Je suis heureux d’être la première Ducati aujourd’hui, et nous verrons ce que Austin nous apporte. “

Résultats du Grand Prix :

1

Cal CRUTCHLOW 40’36.342 LCR Honda CASTROL

2

Johann ZARCO 40’36.593 +0.251 / 0.251 Monster Yamaha Tech 3

3

Alex RINS 40’38.843 +2.501 / 2.250 Team SUZUKI ECSTAR

4

Jack MILLER 40’40.732 +4.390 / 1.889 Alma Pramac Racing

5

Maverick VIÑALES 40’51.283 +14.941 / 10.551 Movistar Yamaha MotoGP

6

Andrea DOVIZIOSO 40’58.875 +22.533 / 7.592 Ducati Team

7

Tito RABAT 40’59.368 +23.026 / 0.493 Reale Avintia Racing

8

Andrea IANNONE 41’00.263 +23.921 / 0.895 Team SUZUKI ECSTAR

9

Hafizh SYAHRIN 41’00.653 +24.311 / 0.390 Monster Yamaha Tech 3

10

Danilo PETRUCCI 41’02.345 +26.003 / 1.692 Alma Pramac Racing

11

Pol ESPARGARO 41’07.364 +31.022 / 5.019 Red Bull KTM Factory Racing

12

Scott REDDING 41’08.233 +31.891 / 0.869 Aprilia Racing Team Gresini

13

Takaaki NAKAGAMI 41’08.794 +32.452 / 0.561 LCR Honda IDEMITSU

14

Franco MORBIDELLI 41’18.403 +42.061 / 9.609 EG 0,0 Marc VDS

15

Jorge LORENZO 41’18.616 +42.274 / 0.213 Ducati Team

16

Alvaro BAUTISTA 41’18.967 +42.625 / 0.351 Angel Nieto Team

17

Thomas LUTHI 41’19.692 +43.350 / 0.725 EG 0,0 Marc VDS

18

Marc MARQUEZ 41’20.202 +43.860 / 0.510 Repsol Honda Team

19

Valentino ROSSI 41’28.424 +52.082 / 8.222 Movistar Yamaha MotoGP

20

Karel ABRAHAM 41’40.286 +63.944 / 11.862 Angel Nieto Team

21

Xavier SIMEON 41’46.486 +70.144 / 6.200 Reale Avintia Racing

Bradley SMITH 29’19.28 Red Bull KTM Factory Racing

Aleix ESPARGARO 22’32.967 Aprilia Racing Team Gresini

Dani PEDROSA 00’00. Repsol Honda Team

 

Classement provisoire du Championnat du Monde MotoGP :

1 Cal CRUTCHLOW-Honda 38 points

2 Andrea DOVIZIOSO-Ducati 35

3 Johann ZARCO-Yamaha 28

4 Maverick VIÑALES-Yamaha 21

5 Marc MARQUEZ-Honda 20

6 Jack MILLER-Ducati 19

7 Danilo PETRUCCI-Ducati 17

8 Valentino ROSSI-Yamaha 16

9 Alex RINS-Suzuki 16

10 Andrea IANNONE-Suzuki 15

Photos © Motogp.com / Dorna

Tous les articles sur les Pilotes : Jack Miller

Tous les articles sur les Teams : Alma Pramac