Après l’incident qui a opposé Marc Márquez à Valentino Rossi lors du Grand Prix d’Argentine, les services, le directeur exécutif de Yamaha Motor Racing, Lin Jarvis, a confié à la caméra du site officiel MotoGP.com le point de la firme d’Iwata.


Comment qualifiez-vous l’action entre Marc et Valentino au virage numéro 13 ?

Lin Jarvis: « Inacceptable ! Je ne pense pas que j’ai besoin de dire quoi que ce soit d’autre. Je pense que c’était dangereux, inacceptable, et que cela mérite une sanction très forte ».

Quelle serait une sanction juste contre Marc Márquez, du point de vue de Yamaha ?

« Ce n’est pas à moi de décider ce qui serait une sanction forte, c’est à la Direction de course. Ils doivent prendre leur décision. Je pense qu’ils lui ont infligé 30 secondes. Ces 30 secondes ont créé la situation… Le 2e ride-through s’est transformé en 30 secondes, ce qui signifie qu’il n’a pas obtenu de points. Donc est-ce une sanction assez forte ? Je demande aux lecteurs de MotoGP.com si c’est une sanction assez forte ou pas. De notre point de vue, nous avons risqué que le pilote soit blessé et nous avons perdu beaucoup de points pour Valentino. Selon moi, c’était le 2e incident durant cette course mais je pense le 4e durant le week-end où nous avons vu des actions très dangereuses. Que le pilote n’a pas d’importance, que ce soit Márquez ou n’importe qui d’autre. Les pilotes doivent respecter leurs adversaires et doivent se comporter avec respect. Je pense que Valentino a certainement peur quand il sait que Márquez est près de lui sur la piste. Il ressent ça, et ce n’est pas correct ».

Si on remonte à 2015 en Malaisie, Valentino a été sanctionné avec un départ en dernière position sur la grille lors du Grand Prix suivant. Yamaha pourrait-elle demander la même chose ?

« Je ne pense pas que ce soit à Yamaha de décider de la sanction. Tout ce que nous pouvons faire est de donner notre opinion que nous avons clairement énoncé avec Valentino et le team, nous sommes allés à la direction de course pour exprimer de façon très claire notre opinion. Et nous leur avons demandé d’agir pour prévenir ce type de comportement dans le futur. Comment font-ils ça, ou quelle sorte de sanctions peuvent-ils donner, cela dépend d’eux. Je pense pour la course, ils ont déjà infligé la pénalité, et nous verrons bien s’il y a une suite ».

Que pensez-vous de la manœuvre effectuée par Márquez sur la grille de départ ? Pensez-vous qu’il s’agissait d’une manœuvre responsable ?

« Pas du tout ! Pas du tout ! Je pense que conduire une moto à contresens sur la piste, selon mon opinion et mon interprétation du règlement, cela va à l’encontre du règlement. Deuxièmement, 2 commissaires lui ont demandé sur la grille de quitter la grille. Car le règlement dit que si vous ne pouvez pas démarrer votre moto, vous devez quitter la grille pour régler le problème et démarrer depuis la pit-lane. Il y avait donc 2 commissaires sur la grille qui lui ont demandé de passer à côté, et il a choisi d’ignorer leur demande, de tourner avec sa moto à contresens

Je n’ai jamais vu quelque chose comme ça, mais je ne suis pas celui qui fait le règlement ou qui juge le règlement, donc vous devez demander à la Direction de course ».

Marc avait déjà eu un incident avec Aleix Espargaro. N’était-il pas trop chaud durant cette course ?

« Sans aucun doute, pendant la course, absolument ! Car évidemment il a eu un ride-through, il a été très agressif et très rapide au début. Il a été très rapide pendant tout le week-end, donc nous connaissions sa vitesse. Puis il a eu le premier ride-through, donc bien sûr, il devait être agressif. Pour revenir de l’arrière et rejoindre n’importe quelle position, vous devez être agressif. Mais il y a un temps et un lieu pour doubler. Si vous êtes clairement plus rapide au chrono que n’importe qui d’autre, il y a plein d’opportunités pour doubler. Dans un virage, vous n’avez pas à passer à travers  pour doubler un pilote et créer du danger pour ce pilote. Nous avons demandé à ce que ce comportement soit interdit ».

Source et crédit photo : MotoGP.com