C’est décidément une saison étonnante que nous vivons cette année. Un Marc Márquez leader du championnat mais qui évolue dans un relatif anonymat, un Jorge Lorenzo tenant du titre chez Yamaha mais qui a déjà signé chez Ducati, et un Valentino Rossi que l’on croyait perdu mais plus fort que jamais. Quoi d’autre ? Ducati qui défend son futur pilote un peu charrié par Yamaha après Jerez. On n’est plus à un paradoxe près !

Vivement la suite ! Ce Grand Prix d’Espagne à Jerez, décidément, aura marqué les esprits. Et repeint le paddock MotoGP en une couleur jaune que d’aucuns considéraient comme défraichie. On sait que Por Fuera a vécu la scène de se voir désavoué en public par sa propre garde rapprochée au sujet d’un pneu arrière glissant trop à Jerez, ce qui lui aurait coûté la victoire. Une analyse par ailleurs exacte à ceci près que le vainqueur a composé avec le même problème.

Un peu dans les cordes, celui qui a remporté 41 victoires et trois titres pour Yamaha a reçu du réconfort de la part de son futur employeur Ducati, par la voix de son ingénieur Gigi Dall’Igna. Ce denier a volé au secours de celui qui était son pilote du temps de la 125 et de la 250cc. Les deux hommes ont appris à s’apprécier au point que l’Espagnol n’a pas caché que cette présence avait pesé dans sa décision pour les prochaines campagnes. Une estime réciproque : « Jorge est sans aucun doute l’un des meilleurs pilotes du monde » commente l’Italien. « Il possèdes des capacités particulières et je les connais très bien après avoir travaillé avec lui pendant de nombreuses saisons ».

« Je pense que la moto que nous avons en ce moment peut donner à Jorge ce dont il a besoin pour être rapide sur la piste. Bien sûr, il faudra l’adapter parfaitement à son style mais je suis convaincu qu’il est en mesure de la piloter telle qu’elle est, qu’il n’aura pas besoin de grosses évolutions. Car c’est un authentique génie ». Voilà qui est dit. Un message reçu cinq sur cinq par le quintuple titré qui a retourné le compliment à Gigi en précisant : « je pense que Ducati pourra créer la moto que je veux piloter, et qu’ils m’écouteront avec plus d’intérêt ». Que chez Yamaha s’entend.