Champion d’Australie Superbike l’an dernier après avoir déjà remporté ce titre en 2009 et 2012, Joshua Waters a été invité par Suzuki à effectuer quelques tours sur la moto de Grand Prix, en compagnie de Michael Dunlop et de Toni Elias.

Waters a participé plusieurs fois aux 8 H de Suzuka sur la Yoshimura officielle. L’année dernière, il a terminé neuvième de l’édition 2017 au sein du team MotoMap Supply, avec Yoshihiro Konno et Nobuatsu Aoki sur un modèle 2016.

Il a découvert avec plaisir la GSX-RR à Sepang : « J’ai fait deux roulages d’une demi-heure. Au fil des tours, je me suis habitué à la piste. La seule fois où j’ai couru ici, c’était en 2002 et il s’est passé beaucoup de choses depuis.

« Ça a été une expérience incroyable et très différente de ce que je pensais que ce serait.

« Ce n’était pas facile à piloter mais c’était comme prendre une moto normale, ils ont fait du bon travail. La façon dont le couple est délivré est très lisse. J’étais un peu inquiet parce que j’étais le premier à la piloter et j’ai pensé que je pourrais caler.

« L’équipe nous a fait nous sentir les bienvenus et qu’ils nous voulaient ici. Ils ont tous été formidables et cela a rendu l’expérience bien meilleure. »

Des ajustements à la moto ou pas du tout ?

« Ça aurait été une perte de temps de faire quelque chose comme ça. C’était plus moi sur la piste et des trucs comme ça. C’était spécial à coup sûr.

Sylvain Guintoli a mentionné lors du briefing l’incroyable puissance à partir de la quatrième vitesse, comment l’avez-vous trouvée ?

« Fou ! Le moteur continue à tirer et à tirer ! Incroyable au niveau de l’accélération. En Australie, nos motos sont standard, donc l’électronique est bonne, mais ce sont celles que vous achetez chez le concessionnaire. Nous les modifions un peu, mais ici, en MotoGP, ce sont les meilleures au monde, donc vous pouvez leur faire beaucoup plus confiance. Mais je ne voulais pas chuter ou quoi que ce soit ! Peut-être que c’était la raison pour laquelle ils m’ont mis en premier, ils pensaient que je serais le plus sûr !

« C’était juste une expérience incroyable que je n’oublierai jamais. »

Photo © trackdayhub.com

Source : Peter McLaren pour Crash.net