La nouvelle du jour aura donc été l’assurance de voir pendant encore deux ans un Valentino Rossi faire des Grands Prix avec une Yamaha. Un défi pour celui qui sera quadra parmi les jeunes loups et un choix au sein de la marque au diapason qui a donc verrouillé son horizon jusqu’à fin 2020 puisque Viñales a déjà signé son contrat. Pour les autres pilotes qui voudraient une place officielle, il faut donc penser à autre chose. A commencer par Johann Zarco qui fait plus que bien au guidon d’une M1 estampillée Tech3. Le patron sur le terrain des troupes d’Iwata le sait bien. Au point qu’il pourrait même le retenir…

Et cette allusion serait même la seconde sensation de cette veillée d’armes d’un Grand Prix du Qatar qui va lancer dès demain, vendredi, la saison des Grands Prix millésime 2018. Sur Sky Sports, Lin Jarvis a ainsi affirmé : « nous allons essayer de garder Johann Zarco avec nous. C’est dommage de n’avoir que deux motos au sein de l’équipe officielle. Et nous avons déjà Viñales et Rossi dessus ».

Mais voilà le plan : « nous n’avons pas de place au sein de l’équipe d’usine. Mais il y a des possibilités de fournir une troisième moto officielle à un pilote. On travaille sur le sujet. Mais dans un premier temps, il nous faut avoir une autre équipe ».

Car Tech3, on le sait, défendra les couleurs KTM à partir de 2019. Avec des RC16 d’usine. Yamaha se serait-il réveillé trop tard ? Lin Jarvis évalue les options : « on travaille pour trouver une écurie et à ce stade, je ne peux pas vous dire avec qui on discute. Mais nous voulons une équipe de très haut niveau. On communiquera là-dessus quand ce sera le moment ». Pour le moment, ce sont les Marc VDS Racing Avintia et Angel Nieto Team d’Aspar Martinez qui sont les choix à faire par Yamaha.